Un voyage aux origines du conflit de Mathias Clément (Ed. Médias & Médiations)

IMG_7733J’ai déjà lu quelques essais par le passé et comme vous le savez sans doute j’ai un penchant pour le sujet de l’utopie (et de la dystopie), sujet que j’ai pu  approfondir ces dernières années.
Je n’ai donc pas hésité à postuler à la masse critique Babelio pour ce livre. C’est donc avec un certains enthousiasme que j’ai entamé ma lecture…enthousiasme qui est vite retombé.

Je remercie Babelio, ainsi que les éditions Médias & Médiations pour cet envoi.

CVT_Un-voyage-aux-origines-du-conflit_1738Titre : Un voyage aux origines du conflit
Auteur : Mathias Clément
Maison d’édition : Éditions Médias & Médiations
Parution : mars 2016
Nombre de pages : 255 pages
Prix : 15 €
Résumé : Un voyage aux origines du conflit nous entraîne à la découverte des mondes imaginés par Platon, Thomas More et Campanella pour que règnent à jamais la paix et la concorde.
Comparant le diagnostic des utopistes et la pratique des médiateurs, l’auteur nous propose une réflexion sur les causes de la discorde et de l’affrontement, leur pourquoi, leur mécanique intime, et les voies de leur résolution.
Ces questions intéresseront tous ceux qui croisent le conflit professionnellement ou personnellement : dirigeants, juges, avocats, négociateurs, coaches, thérapeutes, parents… Les médiateurs trouveront dans le pays d’utopie des points profonds de proximité et de différence avec leur art, et toute une matière. Un voyage aux origines du conflit fertile à leur réflexion, ainsi qu’une proposition de modèle de médiation responsable.

mon-avis⭐⭐

10/20

Un voyage aux origines du conflit était un livre plein de promesses à la vue du résumé.
Un livre qui une fois ouvert, m’a surpris dans le mauvais sens du terme.
Avant toute chose, parlons du sujet de cet essai : Un voyage aux origines du conflit propose un parallèle entre la médiation et l’utopie, en analysant les définissant les termes d’utopie et surtout d’utopisme ainsi que médiation, puis présente les moyens de résoudre le conflit grâce à la médiation. Vous me suivez?
Ce livre explore donc plusieurs domaines (le droit, la philosophie, l’histoire ou encore la sociologie), et se propose comme base pour aborder un moyen de médiation. Un livre qui est conseillé à ceux qui connaissent une situation de (je cite) « conflit professionnellement ou personnellement : dirigeants, juges, avocats, négociateurs, coaches, thérapeutes, parents…. »
D’accord.

En étant tout à fait sincère, j’ai trouvé le sujet de cet essai intéressant : mettre en lumière l’utopie, comparer plusieurs utopies, et instituer une médiation en s’inspirant de l’utopisme. Mais… mon intérêt s’arrête ici.

Dans les grandes lignes, j’ai eu du mal à arriver au bout de cet ouvrage dont j’ai trouvé la lecture assez laborieuse, car beaucoup de points m’ont dérangés.

Tout d’abord, Un voyage aux origines du conflit propose une analyse de l’utopie, mais ne présente que celle de 3 auteurs : La République de Platon, L’Utopie de Thomas More et La cité du soleil de Tommasso Campanella. Un choix que j’ai trouvé assez réducteur, et qui à la fin de l’ouvrage m’a un peu exaspéré étant donné que ces comparaisons entrecoupent le texte d’analyse.

Si ces comparaisons peuvent paraître intéressantes, personnellement j’ai eu du mal à voir une finalité à cet essai mise à part poser une base nourrit de réflexions sur ces 3 utopies.

Pour moi, cet essai aborde peu la médiation et se concentre massivement sur une comparaison entre 3 utopies. Je me suis d’ailleurs demandé quand le sujet de la médiation et la résolution de conflit allait être abordé de manière plus approfondit.  Quand enfin le sujet a été abordé dans l’ouvrage, je suis restée sur ma faim car certains exemples de résolutions de conflit sont bel et bien présentés…. mais au nombre de 3. Seulement, avec 3 exemples, il ne s’agit que d’une base trop légère. Léger aussi comme la réflexion sur la médiation trop courte et trop peu détaillée. Surtout quand l’auteur propose certaines « voies » pour résoudre le conflit, qui pour moi paraissait plutôt « logiques ».

Pourtant, ce livre contient de bonnes références, citations et représente une base de réflexion pour l’utopie pour les néophytes. Cependant la tâche revient au lecteur, au médiateur en herbe ou initié, d’aller plus loin en dehors de cet ouvrage, cet essai se situant plutôt comme une base d’inspiration.

bored

Bilan

Je n’ai clairement pas été transporté par cet ouvrage. Cet essai m’a paru incomplet, mal organisé, trop light dans l’analyse de la médiation et trop lourd au niveau des comparaisons sur l’utopie. Un bilan donc un très moyen pour un livre qui annonçait de belles promesses en quatrième de couverture.

citations1

Le récit nous emportera souvent par-delà les mers, dans une île, un lieu privé de lieu « u-topos », un lieu qui n’existe peut-être pas encore en dehors du texte qui nous le présente

auteur
Normalien, agrégé de philosophie, titulaire d’un DEA de l’École des hautes études en sciences sociales, Mathias Clément intervient comme formateur en médiation au sein de l’Ifomene/ICP. Mathias Clément accompagne depuis 25 ans les directions générales et les personnalités publiques à travers une activité de conseil, de coaching et de médiation.

Publicités

Une réflexion sur “Un voyage aux origines du conflit de Mathias Clément (Ed. Médias & Médiations)

  1. Pingback: Recap’ des Chroniques de 2015 /2016 📖 |

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s