Chroniques de livres·Fantastique·Fantasy·Jeunesse·Young Adult / Jeune adulte

The paper Magician, tome 01 : The Paper Magician de Charlie N. Holmberg (Ed. Amazon Crossing)

paper1  Récemment j’ai découvert le site internet Net Galley (un site où des éditeurs proposent des livres au format numérique afin de les critiquer). Ni une, ni deux j’étais inscrite et je parcourais le catalogue pour découvrir les ouvrages proposés. Que ne fut pas ma surprise de découvrir un livre que je voulais absolument découvrir : The paper Magician de Charlie N. Holmberg aux éditions Amazon Crossing.
Ce livre est le premier tome d’une trilogie qui promet d’être magique.
Je remercie Net Galley et Amazon Crossing pour cette découverte!

mon-avis

⭐⭐⭐⭐

Le premier tome d’une série qui se démarque par son originalité

14/20

coup-de-coeur---mdt

Et bien voici une belle surprise!
Pourtant ce n’était pas gagné, car très sincèrement j’ai eu du mal à rentrer dans cette histoire dès le départ. L’histoire débute plutôt brutalement, sans prologue ni introduction particulière : nous sommes catapultés en même temps que Ceony Twill -notre protagoniste- devant la maison du magicien Thane.
Nous découvrons que Ceony, fraîchement diplômée de l’école de magie Tagis Praff,  n’a pas d’autre choix que de devenir Plieuse ou magicienne de papier. Très loin de choisir la voie du papier – une magie dont personne ne souhaite exercer l’art- elle doit cependant faire face à ce revirement du destin et devenir l’apprentie d’un magicien excentrique par obligation. C’est donc à reculons que Ceony débarque chez le Magicien de papier Emery Thane afin de commencer son apprentissage.

Comme vous l’aurez compris, The paper magicien nous relâte dans ce premier volume l’histoire Ceony Twill, 19 ans durant son apprentissage aux côtés du Magicien Thane. Avec elle nous découvrons cet art si particulier qu’est la magie du papier. Si vous aimez et/ou pratiquez l’Origami ce livre devrait sans doute vous plaire. J’ai moi-même été enchantée de découvrir cette magie qui fait tout simplement rêver. L’art du papier anime les objets, leur donne une vie propre, par la magie.

Dans ce monde, la magie est omniprésente. L’histoire se situe dans une Angleterre fictive au 19ème siècle où la magie a prise une place importante dans le quotidien. Les magiciens sont des artistes, des personnes respectées dans la société car tout le monde ne peut devenir un magicien. Toute personne voulant devenir magicien doit suivre des études particulières dans une école de magie, Tagis Praff. L’histoire rappelle sans nul doute Harry Potter ou le plus récent The Magician. Si la magie est exceptionnelle dans ce monde, elle peut être aussi dangereuse. L’univers du livre lui-même se situe entre le rêve et la réalité à bien des égards, un univers onirique. Le papier se transforme et prend vie entre les mains d’Emery Thane : il devient objet de décoration, animaux, fleurs, éventail, etc.
Bien sûr nous découvrons aussi d’autres types de magiciens capables de manipuler d’autres matériaux : le métal, le plastique, le caoutchouc, le verre, etc. Un roman qui n’est pas sans rappeler le style Steampunk. Des magiciens œuvrant pour « le bien » en inventant et embellissant la vie quotidienne, mais aussi des magiciens capables de manipuler le sang, des Exciseurs. Cet introduction dans la magie noire nous fait basculer presque dans un thriller. Pour ne pas mentir certaines descriptions sont un peu « gores » (donc ne le réservez pas pour un public trop jeune). L‘éternel conflit entre le bien et le mal fonctionne toujours très bien et rapidement cette histoire se transforme en course contre la montre pour déjouer le mal.
Ce premier tome m’a donné l’impression d’être à mi-chemin entre un roman historique et un roman de fantasy.  Un livre qui mélange plusieurs genres avec plus ou moins de réussite.

A ce propos, avant de développer un peu, j’aimerais faire part d’une certaine forme de mécontentement… Pourquoi dévoiler l’intrigue de ce premier tome dès le résumé? Je vais être franche, le synopsis nous spoil totalement, il en dit trop. J’aurais aimé garder un minimum de suspens… Mais bon, si cet élément a un peu gâché ma lecture, ce n’est pas le seul malheureusement. Il m’a été difficile au début de m’attacher à Ceony, elle m’a parue quelque peu froide et capricieuse, heureusement que cette impression à été écartée plus tard. Il faut dire que le choix narratif n’aide pas vraiment à se plonger dans la tête de Ceony. Pourtant les personnages sont très attachants dès qu’on en apprend un peu à les connaître (peut-être un peu tardivement pour Ceony). Je suis tombée amoureuse du magicien Thane -rien que ça- qui est un homme plein de surprises. Ceony quant à elle est une jeune fille qui a du caractère et en plus elle est spontanée. Alors autant vous dire que les dialogues entre Thane et Ceony sont drôles et acérés. Évidement ce ne fut pas une grosse surprise d’apprendre que leur relation pourrait connaitre une tournure plus sentimentale. Mais je vous laisse découvrir cela.

Pour moi, ce premier tome manque d’aboutissement. Ce fut une lecture surprenante, rafraîchissante mais aussi grinçante. Ouiii j’ai souvent grincé des dents. Pourquoi? Simplement pour ses défauts qui gâchent le potentiel et fait baisser ma note générale. L’écriture par exemple est agréable, poétique, mais le style trop familier à certains moments m’a un peu désappointé (le récit est censé se situer au 19ème siècle tout de même).
Et revenons au gros du problème : l’équilibre!
Le récit est visiblement trop court et bancal.
Il manque des parties qui auraient permis de mieux appréhender la lecture
à mes yeux (au début avant que Ceony arrive chez Thane par exemple).
Souvent l’auteure en dit trop ( comme avec les descriptions à rallonge qui s’invitent dans l’action et qui rajoutent de la lourdeur à l’oeuvre) ou pas assez (j’ai parfois dû revenir aux phrases pour replacer les évènements).
En plus, l’action tarde à venir et la scène finale attendue est trop courte et un peu floue (j’ai même été relire un passage pour savoir si j’avais bien compris)
lost confused ryan reynolds where am i? Je ne dirais pas que cette fin est bâclée mais presque : il reste pas mal /trop de questions non soulevées. Mauvais cliffhanger, je vais devoir aller lire la suite pour en savoir plus.
J’ai le sens du sacrifice vous comprenez. Très sérieusement j’ai eu un petit coup de cœur malgré tous ces défauts.

 

 

BilanJ’ai eu un coup de cœur pour ce premier tome qui n’est pourtant pas parfait.
L’aspect très positif que je retiens de The Paper Magician est pour moi l’univers. Ce livre m’a totalement prise par surprise par son originalité : je n’avais jamais lu quelque chose de semblable. The paper magician est une réelle découverte, un diamant brut, dont j’aimerais découvrir la suite. Je le recommande bien évidement chaleureusement.

citations1

Il avait un regard extraordinaire : des yeux verts comme des feuilles d'été, 
si brillants qu'ils semblaient éclairés de l'intérieur. 
 - A propos d'Emery Thane 
-Il ne faut jamais se fier à ses premières impressions dans la maison d'un magicien,
mademoiselle Twill. Vous ne l'avez pas oublié, j'espère.
Un cœur de papier n’est pas censé durer, surtout s’il est mal fait.

day heart paper valentine ideas

auteur

Diplômée de l’Université Brigham Young, Charlie N. Holmberg est auteur des romans de fantasy et éditrice à son compte. « The Paper Magician » (2014) est son premier roman ainsi que le premier opus d’une série débordante d’imagination, qui explore l’univers de magiciens animant des matériaux fabriqués par l’homme.

Babelio // Livraddict

Source des images :  Giphy • Giphy

cof
01/10
Acheter ce livre : Amazon

the-paper

Publicités

2 commentaires sur “The paper Magician, tome 01 : The Paper Magician de Charlie N. Holmberg (Ed. Amazon Crossing)

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s