L’Aura Noire de Ruberto Sanquer (Ed. Scrineo)

La Masse Critique Babelio est toujours pleine de surprises, ainsi au moins d’avril j’ai eu la chance de recevoir l’Aura Noire de Ruberto Sanquer, mon premier roman des éditions Scrinéo. Lorsque j’ai vu la superbe couverture de l’Aura Noire, je n’ai eu qu’un envie : découvrir directement ce roman. Je suis très friande de roman ayant pour thème la magie, lorsque j’ai vu que le résumé parlait de sorcières-guérisseuses, de démons et de magie provenant de la nature, j’ai sauté le pas.

Je remercie les éditions Scrinéo ainsi que Babelio  pour l’envoi de ce livre.

Titre : L’Aura Noire
Auteur : Ruberto Sanquer
Maison d’édition : Scrinéo
Parution : 26 janvier 2017
Nombre de pages : 456 pages
Prix : 9.99 € (ebook), 17.90€ (papier)
Résumé : Comment affronter le destin quand on est une ado comme les autres ?
Que l’on travaille d’arrache-pied pour devenir une sorcière-guérisseuse ?
Que l’on est amoureuse alors que c’est interdit ?
Qu’une terrible malédiction tue précisément tous ceux que vous aimez ?
Un démon majeur, tiré d’un sommeil séculaire, assoiffé de vengeance et de conquête, refait surface trois mille ans après l’Apocalypse qui a anéanti la Terre Arcane.
Dans ce nouvel univers, les arbres ont acquis une conscience, et les humains des pouvoirs singuliers. Ainsi en est-il de treize apprenties sorcières qui ignorent encore que le poids du monde repose sur leurs épaules. Et parmi elles, Louyse… choisie par la destinée pour barrer la route de cette force démoniaque.

Livres contre critiques

mon-avis

« Une très malheureuse déception. »

11/20

⭐⭐⭐

3000 ans auparavant une catastrophe nucléaire a détruit la terre Arcane, de cette apocalypse est née une nouvelle terre où la nature s’est émancipée, un nouveau monde où la magie est omniprésente. Dans ce monde, nous allons suivre le parcours de Louyse une apprentie sorcière-guérisseuse. Aux côtés de 12 autres jeunes filles, Louyse va devoir passer l’épreuve du Sabbat pour entrer en 5ème année et espérer devenir une Ringsey (une sorcière-guérisseuse). Malheureusement, pour Louyse les événements ne vont pas tourner en sa faveur car un démon guette dans les abysses afin de se libérer de sa prison et pour cela il est prêt à utiliser « l’Aura Noire ». L’Aura Noire est une malédiction, un sort maléfique apportant la mort aux personnes qui gravitent autour de sa victime et le démon a choisi la cible de ce sort : Louyse.

La première chose qui m’a marquée lors de la lecture de ce roman est que l’Aura Noire est un livre original par son univers. Un roman Fantasy qui se base sur un monde post-apocalyptique, tout comme Les Chroniques de Shannara, un monde qui fait écho au notre par le danger que représente nos pratiques de vies. La surconsommation, la course à l’armement, le danger du nucléaire et le respect de mère nature totalement mis de côté. Ruberto Sanquer brode un univers où la magie provient de la nature, une nature bienfaitrice et guérisseuse. De cette magie particulière naissent les Ringsey, des sorcières pouvant guérir les êtres. . Ces sorcières sont des Sylves, des créatures faisant vaguement penser aux elfes dans les descriptions : longues oreilles, cheveux longs, beauté naturelle. Louyse et les 12 autres apprenties sorcières sont des sylves. Il existe également d’autres créatures : (des loups-garous), (dragons), etc.
Le message de Ruberto Sanquer est clairement écologiste et c’est un message qui rejoint mes propres aspirations dans la vie, c’est pourquoi cet univers m’a tout de suite emballé. L’établissement de cet univers où les arbres sont maîtres, où il existe une présence magique forte à travers la nature et les êtres, m’a paru tout a fait prometteur.

Si l’univers m’a beaucoup plu, je n’ai pas été emballée par l’écriture. J’ai été extrêmement déstabilisée dès le début de ce roman par le style d’écriture, les évènements s’enchaînent assez vite dès le départ, le choix d’écriture au présent ne m’a pas convaincu et j’ai trouvé que le roman manquait cruellement de transitions. Le style est très haché, trop rapide. Probablement est-ce l’envie de l’auteure de vouloir dire beaucoup de choses, il faut dire qu’avec un univers aussi vaste la tâche est assez difficile, mais l’exécution est maladroite. Personnellement je n’ai pas ressentie la fluidité que je recherchais dans la plume d’un auteur.
De plus, le choix du langage est assez particulier, trop moderne et trop familier pour un roman Fantasy. Le roman est écrit à la première personne du singulier, ce qui en général permet de se glisser dans la peau d’un personnage, ici l’expérience n’a pas été convaincante. Louyse est âgée 15 ans et j’ai eu l’impression d’avoir affaire à une adolescente de notre époque dans un monde plutôt futuriste certes, même s’il s’agit d’un roman Fantasy, et je n’ai pas aimé.

Je n’ai pas réussie à m’attacher à ce personnage. Louyse est pourtant l’héroïne de ce roman, cependant dès le départ j’ai trouvé qu’elle manquait de caractère et de volonté. Elle se contente bien trop souvent d’un rôle passif, en tout cas c’est ainsi que je l’ai perçu, peut-être est-ce aussi dû au fait que Louyse ignore tout de sa propre malédiction au départ. Louyse évolue un peu dans la seconde partie du roman, pas forcément dans le bon sens. Heureusement Ruberto Sanquer a fait le choix d’alterner avec d’autres points de vues, d’autres personnages comme le démon et Dras, ce qui aide le lecteur à raccrocher les wagons et à se retrouver au coeur de l’intrigue principale (parce que sinon  l’histoire à de quoi nous perdre). J’ai eu du mal à m’attacher aux autres personnages également, sauf Dame Maurey (la nouvelle protectrice et maîtresse de Louyse). Les camarades de Louyse par exemple, m’ont paru plutôt égoïstes et froides envers Louyse. Le thème du harcèlement scolaire est vaguement abordé, cependant le comportement radical des autres apprenties sorcières-guérisseuses m’a paru un peu trop abrupte. Louyse est censée avoir gâchée le Sabbat (et potentiellement leur avenir) mais ne sont-elles pas censé représenter un tout, une famille? Le fait que tout le monde l’a laisse tomber et se met tout à coup à lui faire des coups bas m’a déconcerté. D’autant plus que ces jeunes filles sont des guérisseuses et qu’elles se doivent de faire preuve de compréhension, logiquement. Pourtant personne ne s’interroge, les élèves et les professeurs jouent à l’autruche et personnellement je n’ai pas compris les agissements punitifs des professeurs et des élèves, ils m’ont dérangé.
Pour ne rien gâcher, la romance ne m’a pas emballée non plus, je suis pourtant bon public de romances d’habitude, le caractère de Louyse est peut-être ce qui m’a le plus posé de problème dans ce cas.

Pour un roman de plus de 500 pages, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher et à vraiment me plonger dans cet univers (qui paraissait si prometteur), la lecture a été assez difficile. J’ai lu ce livre en plusieurs fois, parce que je n’arrivais pas à accrocher entièrement, et lorsque je suis arrivée à la fin j’ai été très peu convaincue. Bref, j’ai été déçue et c’est un regret amer parce que je trouve que l’univers de Ruberto Sanquer possède un énorme potentiel.

~*~

Les points positifs :
– Un univers original avec un fort potentiel
– Un message fort sur la puissance de la nature

Les points négatifs :
– Une écriture un peu hachée, rapide
– Des personnages parfois ambivalents
– Une héroïne un peu immature et égocentrique au départ

BilanUn univers débordant d’imagination, très prometteur, mais assez brouillon et mal exploité. Je n’ai pas du tout accrochée au style d’écriture, trop familier, pour ce type d’univers. Louyse, notre héroïne est un personnage auquel j’ai eu du mal à m’attacher, le comportement des autres personnages ne m’a pas toujours convaincue non plus. L’intrigue est plutôt bien menée, toutefois la fin m’a laissé sur ma faim littéralement.

citations1

Je dois accepter qui je suis : une maudite ! Le seul moyen de briser cette Aura Noire, c’est de gagner mes Ringtree. Tout le reste, brimades et vexations, ne compte pas. Je vais réussir le Sabbat et me débarrasser de cette malédiction !

auteur

Directrice administratrice et financière, Ruberto Sanquer (Mip Ruberto-Sanquer) s’est lancée dans l’écriture tandis que son fils se passionnait pour les grandes sagas contemporaines. Elle a conçu l’ensemble de l’univers de la Terre Arcane et, riche de cette colossale matière, s’est inscrite à un atelier d’écriture. Trois ans plus tard, le premier tome de d’une trilogie est écrit.
« La Légende Arcane : Purs Hybrides » a été exposé au Salon du Livre de Paris en mars 2008.
En 2017, elle publie « L’aura noire ».
Ruberto Sanquer vit à Montmartre, à Paris.

Babelio // Livraddict

Source des images :  Livraddict et Babelio

cof

04/10

ya

Publicités

5 réflexions sur “L’Aura Noire de Ruberto Sanquer (Ed. Scrineo)

  1.  » Louyse est censée avoir gâchée le Sabbat (et potentiellement leur avenir) mais ne sont-elles pas censé représenter un tout, une famille?  » c’est tellemeeeeent çaaaa ! Ah qu’est-ce-que ça m’a énervé cette histoire, je l’ai vu exactement comme ça et j’ai pas compris les comportements des filles comme des adultes. Grrr. Comme toi, j’ai beaucoup aimé l’univers.
    Kin

    Aimé par 1 personne

    • Bienvenue et merci pour l’abonnement à mon blog ;p

      Ahhh j’ai eu peur d’être la seule à penser ça! J’ai été aussi assez perplexe puis énervée de constater que ses camarades, ses soeurs retournaient leur veste d’un coup. Finalement (et c’est dommage) que les filles ne soient pas plus matures. Elle ont 15 ans mais l’environnement dans lequel elles vivent peuvent laisser penser qu’elles devraient être plus matures, plus adultes mais non. Je suis entièrement d’accord avec toi. L’univers est vraiment top, dommage que le reste ne suive pas vraiment.

      J'aime

      • De riiien !
        C’est trooop ce que j’ai dit dans ma chronique : genre non mais les filles, vous avez quinze ans, pas dix ! et puis vous vivez dans un univers fantasy là, oh, ça durcit un peu quand même ! C’est pas crédible en plus d’être hyper énervant >.< et dommage parce que ça fout le reste en vrac alors qu'il y avait du potentiel

        J'aime

  2. Pingback: 📚 Challenge : Jeunesse / Young Adult #6 |

  3. Pingback: Bilan Mai 2017 |

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s