Les pervers narcissiques de Alberto Eiguer (Ed. PUF • Que sais-je?)

La Psychologie est un domaine qui m’intéresse depuis quelques années, j’ai même hésité à faire des études dans ce domaine. Alors lors de la masse critique d’avril j’ai sélectionné Les pervers narcissiques. Après quelques tribulations, j’ai eu la chance de le voir atterrir dans ma boîte aux lettres au mois de juin.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

Je remercie Babelio et Presses Universitaires de France l’envoi de ce livre.


Les pervers narcissiques par EiguerTitre : Les pervers narcissiques
Auteur : Alberto Eiguer
Maison d’édition : PUF (Presses Universitaires de France)
Collection : Que sais-je?
Parution : Avril 2017
Nombre de pages : 126 pages
Prix : 9 € (papier)
Résumé : Qui sont les pervers narcissiques ? Comment les reconnaître, déjouer leurs manipulations, se délivrer de leur emprise ? Depuis que l’expression existe, il semble qu’ils soient de plus en plus nombreux. Les domaines les plus variés s’intéressent à eux : l’éducation, le management, le marketing…Plusieurs décennies après l’invention du concept par Paul-Claude Racamier, Alberto Eiguer, l’un de ceux qui ont contribué à le populariser, jette un regard rétrospectif sur son évolution, en revient à ses fondements cliniques, psychopathologiques et thérapeutiques et en questionne la validité et l’efficacité. Il montre combien le diagnostic est opérant dans des situations jusqu’alors peu identifiées, déconstruit la rhétorique des pervers narcissiques et donne des clés pour ne pas tomber dans leurs filets.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

mon-avis

« Savoir reconnaître les pervers narcissiques »

➽ Note : 14/20

Les pervers narcissiques est un ouvrage écrit par un spécialiste, Alberto Eiguer, psychiatre et psychanalyste.
Le livre nous propose de savoir reconnaître les pervers narcissiques, de comprendre leur comportement et de décrypter leur entourage. En  premier lieu, afin de déterminer ce qu’est un pervers narcissique (ou PN) une définition du terme et un historique rapide de la conception du terme « Pervers Narcissique » sont proposés (une définition qui est finalement assez contemporaine). J’ai trouvé les définitions très pertinentes, très utiles et j’ai pu comprendre enfin les différentes entre la pathologie du Pervers Narcissiques et d’autres pathologies.

J’ai eu l’agréable surprise de découvrir et d’apprécier cet ouvrage, que j’ai lu assez rapidement par ailleurs tout simplement car il est très accessible aux non professionnels. Les explications sont relativement bien étayées, j’ai même découvert pas mal de choses dans cet ouvrage (ex : la fonction perlocutoire).

Ce que je retiens de ce livre est que : le Pervers Narcissiques est un être unique, qui peut se cacher partout autour de vous malheureusement ceux qui en sont victimes le savent rarement. C’est aussi un être qui se repère à son entourage, une personne banale qui peut souvent il est la cause du mal-être des personnes autour de lui. Pour mieux cerner un PN, Alberto Eiguer nous propose des exemples réels de PN, ces petites parenthèses par rapport à l’aspect purement psychologique, m’ont beaucoup plu. La mise en situation des PN dans leur entourage mais aussi dans le milieu du travail fut fortement intéressante.

~*~

Les points positifs :
– L’accessibilité de l’ouvrage
– Un ouvrage plutôt complet
– Des définitions et exemples très utiles

Les points négatifs :
–  Quelques passages plus « pointus » pour les professionnels

 

BilanUn ouvrage qui m’a satisfaite, ce fut une lecture très agréable, très intéressante et je garderais à coup sûr une petite place dans ma bibliothèque. Évidemment je vous conseille d’aller lire Les pervers narcissiques si le sujet vous attire. Vous pourriez être surpris.

citations1

Le prédateur agit par surprise, ayant préparé « son attaque » dans la plus grande discrétion. Ainsi procèdent certains pédophiles et certains violeurs : parce qu’ils agissent dans la perspective d’assouvir des pulsions sexuelles, on les nomme « prédateurs sexuels ».

Contrairement au sadique moral, le PN, rappelons-le, n’éprouve pas spécialement de plaisir à faire du mal ou à humilier, et s’il fait montre de dédain, c’est au deuxième degré qu’il s’en félicite, comme pour confirmer l’ascendant qu’il a pris sur sa victime. Plus précisément, il préfère même l’inciter à adopter des comportements d’échec. L’autre en conclura par lui-même qu’il est un « incapable ».

auteur

Alberto Eiguer est psychiatre, psychanalyste (IPA), président de l’Association internationale de psychanalyse de couple et de famille, membre de la Société psychanalytique de Paris, dirige la revue Le divan familial. Il est titulaire d’une habilitation à la direction de recherches à l’Institut de Psychologie de l’université Paris-V.

Babelio // Livraddict

Source des images :  Babelio

Publicités

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s