Les filles de l’Astrologue de Laurence Schaack et Françoise de Guibert (Ed. Rageot)

Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.

notation-4

Bonjour curieuses et curieux. Comment allez-vous ? Nous sommes mardi et le soleil est au rendez-vous, un astre parmi d’autres qui figure d’ailleurs dans le roman dont je vous livre la chronique aujourd’hui. Évidemment je suis toujours en retard dans mes chroniques, et je souhaite me rattraper avec cet avis (et les autres à venir). Et puisque, Mardi rime avec Astrologie (j’avais le choix pour les jours de la semaine😂) nous allons parler d’un roman jeunesse, premier tome d’une saga qui a de quoi séduire, j’ai nommé Les filles de l’Astrologue de Laurence Schaack et Françoise de Guibert.
Un livre qui visuellement est sublime autant extérieurement qu’intérieurement (dommage que je n’avais que la version numérique entre les mains).

Un grand merci aux éditions Rageot et à Net Galley France.

Saga :  Les filles de l’astrologue • Tome : 01 / ??
Auteur(e)s : Laurence Schaack et Françoise de Guibert
Maison d’édition : Rageot
Parution : 21 mars 2018
Nombre de pages : 348 pages
Prix : 14.90 (papier)
Genre : Jeunesse, Historique, Aventure
Résumé : Quatre destins guidés par les étoiles dans un roman d’aventures au féminin.
Thérèse : née sous le signe du Capricorne, élément Terre.
Ariane : née sous le signe du Verseau, élément Air.
Philomène : née sous le signe du Verseau, élément Air.
Soledad : née sous le signe du Lion, élément Feu.

Elles sont filles d’astrologue. Et elles sont en danger, car le monde change. Suite à l’arrestation de leur père par le roi Louis XIV qui a interdit la pratique de l’astrologie, elles doivent quitter le domaine familial et se séparer. Avec les astres pour seuls guides, chacune doit désormais suivre sa voie.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

mon-avis

« Laissez-vous guider par les étoiles. »

⤜ Note : 15 / 20

France, XVIIe siècle : une ordonnance royale signée par Louis XIV interdit la pratique de toute forme de magie et de divination.


Les filles de l’astrologue nous plonge au XVIIème siècle, à une période où la pratique de l’astrologie devient une pratique prohibée sous ordre du Roi Louis XIV. Les astrologues autrefois adulés pour leurs compétences sont à présent considérés comme des sorciers, des charlatans. C’est au cœur de cette tourmente que quatre jeunes filles, filles ou nièce d’astrologue vont devoir prendre en mains leur destin.
L’aîné de la famille de Sauvignac, Thérèse, promise à un fiancé, se sent responsable de ses sœurs et de sa cousine Soledad. Déchirée par les évènements, la jeune femme doit entreprendre un voyage pour rejoindre son futur mari. Ariane et Philomène, les deux jumelles, ont des personnalités différentes, mais tentent à leur manière de prouver qu’elles sont fortes et dignes. La quatrième, Soledad, est la cousine de nos trois sœurs, et son caractère qui est un mélange de frivolité et d’audace ne ravit pas toujours ses cousines. Ces quatre filles vont se retrouver embarquer dans un aventure pour tenter de libérer leur père ou oncle.

Derrière ce titre intriguant « Les filles de l’astrologue » se cache un roman d’aventure jeunesse sur fond historique. L’intrigue nous plonge directement durant le règne de Louis XIV, nul doute que ce choix est judicieux, car rappelons que le règne du Roi Soleil est un des plus « populaire » de l’histoire de France. Personnellement c’est une époque que j’apprécie énormément (pour l’architecture et la mode) et je n’ai eu donc aucun mal à me plonger dans ce roman.

Concernant le sujet principal de ce roman, l’astrologie, j’ai été très étonnée et ravie de découvrir un roman jeunesse qui parle de ce domaine. L’astrologie est un domaine qui m’intéresse depuis longtemps, même si mes connaissances restent limitées et que ce roman nous propose des prédictions poussées grâce à un vocabulaire très technique. Alors j’ai eu du mal parfois à saisir toutes subtilités (les alignements des planètes, la position du soleil ou de la lune, etc). Le bon point de ce roman est la présentation des filles dès le départ, grâce à une description détaillée de leur caractère et de leur thème astral, avant même que la narration ne démarre, ce qui m’a permis de saisir leurs différents caractères.

Parlons maintenant de nos protagonistes : Thérèse, Philomène, Ariane et Soledad. Les trois premières sont les filles de Germain Lavol de Sauvagnac et Soledad en est la nièce. J’ai eu du mal saisir pourquoi quatre protagonistes, parce que les personnalités des filles ne m’ont pas parus assez fortes, sauf Soledad qui est aussi détestable que chanceuse. Elle possède l’art de se sortir des situations les plus difficiles on-ne-sait-comment. Je ne dis pas que ma préférence va à la jeune femme puisqu’elle est trop agaçante (même si j’ai beaucoup aimé la ruse dont elle fait part régulièrement). En revanche, j’ai apprécié le dévouement de Thérèse, et les jumelles Ariane et Philomène sont intéressants à suivre à leur manière (l’une plus que l’autre). Mais ce qui m’a marqué dans ce roman est nos quatre héroïnes, même si elles sont séparées par les évènements, font part d’une cohésion sans failles, elles n’ont qu’un but commun, aider leur père (oncle) à être innocenté.

Ce soir, elle songe que Germain Lavol a trop regardé le ciel et pas assez dans le cœur des hommes. Il s’est laissé aveuglé par la beauté des étoiles.

Pour terminer, je dois dire que le petit bémol de ce roman m’a paru un peu classique pour un roman jeunesse, en dehors du thème de l’astrologie. Le style d’écriture correspond à l’époque décrite et je n’ai pas vraiment vu le temps passer (ce qui est le signe d’une narration fluide). J’ai donc dans l’ensemble apprécié cette lecture, elle fût très divertissante, quoique un peu longue. Entre les romances, les péripéties et le danger qui plane sur leur famille, nos quatre jeunes filles n’ont pas le temps de s’ennuyer, et le lecteur non plus. Que vous soyez novice en astrologie ou niveau expert, ce roman à de quoi plaire.

~✧~

Les points positifs :
– Des personnages unis dans l’adversité
– Des péripéties
– L’Astrologie

Les points négatifs :
– Un roman un peu classique

BilanUn premier tome plutôt classique qui m’a plu grâce au thème de l’astrologie. Les aventures de nos quatre héroïnes sont divertissantes. Les thématiques abordées sont intéressantes et bien traitées. L’intrigue principale et le côté historique sont très accrocheurs. Bref : un premier tome prometteur (mais pas de coup de coeur).

Aspect général du livre (5/5) • Univers/thématiques (4/5) • Écriture (3/5) • Intrigue/Personnages (3/5)

auteur

Laurence Schaack, 50 ans, a été journaliste, avant d’écrire des documentaires et romans pour adolescents. Pour la série de romans historiques sur le rock (Backstage, aux Editions Nathan), elle intervient régulièrement en médiation culturelle sur les thèmes de la musique et de l’écriture de fiction. Elle pratique des ateliers d’écriture en milieu scolaire ainsi qu’avec des migrants. Fraîchement diplômée d’un mastère de didactique du français langue étrangère, elle mène une recherche sur l’atelier d’écriture en tant qu’outil de réconciliation avec l’écrit et la littérature.
Sous le pseudonyme Laurence Mado elle a publié :
Romain et Julie, éd. Bayard, 2004, 2008 (roman jeunesse).
Le visage d’une autre, éd. Bayard, 2005, 2007 (roman jeunesse).

Françoise de Guibert a commencé à travailler dans le domaine éditorial du livre de jeunesse en 1993.
Elle a passé 10 ans aux éditions Albin Michel où elle a coordonné la collection « Carnet de sagesse ».
Aujourd’hui elle se consacre à l’écriture de livres pour les enfants et a déjà publié 45 ouvrages, principalement documentaires, sur des sujets très variés.Françoise anime également des ateliers d’écriture dans les classes et un atelier d’écriture pour adulte Le Zinc de l’écriture.
En 2015, elle a publié les tomes 2 et 3 de « Trois (ou quatre) amies », co-écrit avec Laurence Schaack, et « Les sœurs Ramdam », un album illustré par Ronan Badel. « Dis, comment ça pousse ? » (2016) est son premier livre chez De La Martinière jeunesse.

Sources : Babelio, Livraddict Net Galley

ISBN : 9782700256215

 

Publicités

5 réflexions sur “Les filles de l’Astrologue de Laurence Schaack et Françoise de Guibert (Ed. Rageot)

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s