Orcam, tome 01 : Automne de Laura Muller (Auto-édition via Librinova)


Bonjour 🙂. Alors que l’été est déjà bel et bien là, je vous livre la chronique d’un roman qui se déroule en Automne (et la photographie est directement inspirée par cette magnifique saison).
Orcam est un roman auto-édité et il est le premier roman écrit par Laura Muller dont  (qui tient d’ailleurs un blog sur l’univers d’Orcam : https://orcam.blog/). Le roman se déroule dans un univers Fantasy, inspiré des légendes elfiques, où quatre peuples différents cohabitent. En pleine lecture de Fées et Elfes d’Edouard Brassey, j’ai pu me plonger complètement dans cet univers magique. Enfin… pas complètement.

Un grand merci à Librinova, Net Galley et à Laura Muller pour l’accès à ce roman.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

Saga : Orcam • Tome : 01 / ??
Titre : Automne
Auteur : Laura Muller
Maison d’édition : Aucune (auto-édition)
Parution : 2017
Nombre de pages : 742 pages (papier), 572 pages (ebook)
Prix : 2.99
Genres : Fantasy/Fantastique, Romance, Young Adult
Résumé : Orcam, un monde parallèle à la Terre où règne la magie des quatre éléments.
À la vieille de leurs dix sept-ans, les triplés Lihanna, Erin et Iain MacCormac sont sur le point de voir leurs vies d’adolescents insouciants, basculer.
Lihanna le sait, ils ont un destin. Même si ce dernier ne fait pas vraiment partie de ses priorités. Parce que… eh bien : elle n’a que dix-sept ans !
Pourtant sur Orcam – ce monde qui ne l’a pas vu naître, ce destin est loin d’être anodin. Il est lié à une prophétie : à dix-huit ans, les Trois Sang-Mêlés nés sur Terre sauveront le monde d’Orcam d’une terrible malédiction.
Alors que Lihanna ne se sent pas encore prête à endosser de telles responsabilités, son dix-septième anniversaire sonne pourtant la fin de son adolescence dorée et la tâche pour sauver son nouveau monde s’annonce encore plus compliquée qu’elle ne l’avait imaginée.
Heureusement pour elle, il reste une année avant sa majorité. Un an pour s’entraîner, pour comprendre sa véritable destinée et – surtout – pour faire le bon choix.
Car, au final, la prophétie mentionne aussi que les Trois doivent choisir. Vont-ils réellement sauver Orcam ? Ou bien le détruire ?
˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

 mon-avis

« Quand le roman ne convient pas… »

⤜ Note : 12 / 20

Une porte s’est ouverte sur un autre monde. La Terre et Orcam, deux mondes reliés, où une histoire d’amour entre un Faë et une humaine est née. Ils se sont unis malgré les interdits ettrois enfants, des triplés, sont nés de leur union. Des triplés dont le destin semble être lié à celui d’Orcam. Une ancienne prophétie annonce que trois sangs-mêlés sauveront Orcam ou le détruiront. Les triplés, Lihanna, Erin et Iain devront écrire leur destin, tout en déjouant les obstacles sur leur route, avant l’échéance de leur dix-huitième année.

Un univers imaginatif avec des failles.

Le royaume d’Hériale est l’un des trois royaumes composant le monde d’Orcam, continua Aedan d’une voix tendue. Mon monde. Un monde en quelque sorte… euh… comment dire… parallèle au vôtre.

Orcam se divise en plusieurs régions, gouvernées par quatre représentant les quatre éléments : terre, air, eau, feu. Autant dire que j’apprécie énormément des univers comme celui d’Orcam, car l’univers du roman est bien construit et les explications données permettent de se plonger dans les paysages et coutumes de ce monde. Donc, je n’ai eu aucun mal à imaginer l’univers d’Orcam. Concernant les peuples d’Orcam, j’étais très enthousiaste de lire une histoire avec des faës. Autant dire que je n’ai pas été déçue sur le fond de l’histoire. J’ai vraiment été enchantée par cet univers féérique, l’histoire d’Orcam et ses guerres qui hantent encore les esprits des habitants de ce monde. La prophétie annoncée était clairement une très bonne idée, puisqu’elle inspire le mystère et instaure une intrigue de fond qui promet d’être croustillante. Cet univers m’a happée directement dans l’histoire, pourtant j’ai finalement arrêtée ma lecture à plus d’un 1/3 du roman.

Une héroïne que je n’ai pas appréciée.

Mon premier problème lors de la lecture d’Orcam est le personnage principal. Lihanna est le genre d’héroïne qui me tape sur les nerfs -c’est une super introduction au personnage, je sais- : belle, intelligente, sûre d’elle et pas humble pour un sou.
Le problème est qu’elle nous est présentée comme étant différente : elle n’est pas comme toutes les autres jeunes filles qui cherchent à mettre leur beauté en avant. Elle porte des pantalons, au lieu des robes fluides qui mettent en avant le corps des femmes. Elle ne cherche pas à mettre sa beauté en avant, pourtant les garçons bavent tous sur elle.
Bon, Lihanna n’hésite pas à nous faire part (à nous lecteur) de son physique avantageux régulièrement dans un style « je sais que je suis belle, mais je ne cherche pas à le montrer comme les autres filles ». Son comportement est donc en désaccord total avec ses discours.

Ce qui m’amène à mon second point problématique avec l’héroïne : la jeune fille est une vraie girouette. Dès qu’elle voit un « beau gosse », elle ne peut s’empêcher de devenir faible, de baver et d’en faire des tonnes dans ses pensées. Lihanna est censé avoir 17 ans, mais j’ai eu l’impression qu’elle était beaucoup moins âgée, tellement ses réflexions et son comportement manquent de maturité.

Personnellement, au bout d’un moment je l’ai trouvée imbuvable, tout tourne autour d’elle et elle ne regarde que son nombril. Lihanna se prétend différente, Lihanna est belle, Lihanna a un destin incroyable. Lihanna a une personnalité contradictoire que je n’ai pas réussie à suivre. J’ai trouvé la personnalité de Lihanna bancale : oscillant entre stéréotypes et une envie très claire de l’auteure de tenter de la rendre plus indépendante, plus libre. Personnellement j’ai vraiment eu du mal avec cette belle plaidoirie sur la beauté surnaturelle dont les faës sont pourvu(e)s dès la naissance, rappelant sans cesse les défauts des autres personnages, qui n’ont pas un physique aussi parfait. Lihanna est un personnage superficiel, comme beaucoup d’autres.

Je m’attendais à trouver une héroïne humble et tolérante, alors que ces points sont presque inexistants chez la jeune femme. D’ailleurs, je suis navrée que son frère et sa sœur ne soient pas plus mis en avant, car j’ai préféré leurs personnalités. Lihanna occulte totalement son Iain et Erin, comme si la prophétie n’était destinée qu’à elle. Ils sont trop placés à l’arrière-plan dans le récit. Il m’a donc été impossible de m’attacher à cette jeune femme.

… Quand les trois auront atteint l’âge de six fois trois, alors leur quête commencera…

Une histoire d’amour orageuse et incompréhensible.

Voici un autre point qui m’a quelque peu dérange : l’histoire d’amour prend une trop grande place dans le roman. Et pourtant, d’habitude le fait que l’histoire d’amour entre deux personnages est au premier plan n’est pas un problème pour moi…Alors l’heure est grave.

Liam est le beau gosse de service, qui sort couche avec tout ce qui bouge. Le jeune homme est plus âgé que Lihanna, il est le fils d’un ami de son père et il est également son futur entraîneur. Liam est aussi l’âme soeur de Lihanna. Au grand dam de nos deux personnages.

Je trouvais la relation entre Lihanna et Liam intéressante, puisque j’apprécie énormément ce genre de relation à la « je t’aime moi non plus ». Leur relation est très clairement complexe : ils sont unis par le destin alors qu’ils se détestent. Est-ce une raison pour le répéter sans cesse à chaque chapitre?Je ne pense pas. À la force de tourner en rond, j’ai décroché. Cette petite guerre qu’ils entretiennent m’est apparue quelque peu forcée. Ils se prennent tout le temps la tête, le ressentiment qu’ils peuvent avoir l’un envers l’autre est lassant. Les disputes entre Lihanna et Liam sont finalement trop présentes à mon goût. Évidemment l’effet recherché est de créer une tension entre nos deux personnages et chez moi ce n’est pas passé.

Quand le livre ne convient pas….

Lors de ma lecture, je suis venue à la conclusion que l’écriture ne me convenait pas du tout, du tout. Au départ, j’ai beaucoup apprécié le choix narratif, mais il est rapidement devenu un problème pour moi. L’écriture d’Orcam n’est clairement pas ma tasse de thé (et pourtant, je pense que Laura Muller possède un vrai talent). Je n’aurais de cesse de répéter : attention au langage familier. Personnellement, retrouver des termes très actuels dans la bouche de peuples venant d’un autre monde (même si le lien avec la Terre est précisé) m’a carrément bloqué. On retrouve un vocabulaire très familier, je cite par exemples « plan cul » ou »gonzesse ». Mon principal reproche avec le langage trop familier est : que l’on perd en crédibilité. Point. Pourquoi tout gâcher ? Ceci n’est pas adressé qu’à Orcam, bien évidemment. Je peux vous citer pléthore de roman où le langage familier plombe tout.

Oh putain! Qu’est-ce que c’était niais. Et pathétique. Et encore plus déprimant qu’être cinglée finalement.

L’argument qui m’a pourtant convaincu de laisser tomber la lecture est l’omniprésence des interjections. J’ai essayé de dépasser les commentaires internes et spontanées de Lihanna, malheureusement les interjections entre les paragraphes, qui se répètent de surcroît, m’ont carrément énervés. Des « Oh Bordel », « Oh bon sang! » « Euh…quoi? »- et autre commentaires- à tout va qui coupent clairement. J’ai perdu le fil du récit au fur et à mesure, et avec longueurs que contiennent le texte, j’ai mis un point final à la lecture. Pourquoi ?

Je n’ai pas trouvé mon bonheur avec Orcam, cependant je ne doute pas que le roman puisse plaire largement à un autre public.

~ ❦ ~
Les points positifs :
– un univers riche
– le côté féérique de l’univers
– une intrigue qui tient la route
Le points négatifs :
– le choix narratif
– l’héroïne
– l’histoire d’amour qui prend le pas sur le reste
– des répétitions et longueurs
Bilan
Un roman qui possède un fort potentiel avec un univers féerique et une intrigue accrocheuse. Malheureusement les défauts se sont accumulés et je suis passé à côté du personnage principal, Lihanna,  et de sa relation tumultueuse avec Liam. Ce roman ne m’a clairement pas convenu.J’en suis la première déçue.
Aspect général du livre(4/5) • Univers/thématiques (4/5) • Écriture (2/5) • Intrigue/Personnages (2/5)
auteur
Titulaire d’un Master en archéologie, passionnée de mythologie celtique et de tout ce qui touche à l’imaginaire, Laura Muller a surtout travaillé dans le domaine de la culture et dans celui de l’éducation. « Orcam » (2017) est son premier roman.
Sources : Babelio, Livraddict, Tenor (gif) et Net Galley
Publicités

4 réflexions sur “Orcam, tome 01 : Automne de Laura Muller (Auto-édition via Librinova)

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s