Chroniques de livres·Contemporain·Fiction·Jeunesse·Romances M/M

Georges, le monde et moi par Illana Cantin (Ed. Hachette)

Comment faisait-il pour se faire à ce point aimer des autres ? J’en étais incapable, moi. Peut-être qu’après tout, c’était ça la clé: peut-être que pour être aimé, il fallait s’aimer soi-même.

Bonjour, aujourd’hui je reviens sur une lecture touchante. L’histoire d’un adolescent qui voit débarquer un être unique dans sa vie.

Un grand merci aux éditions Hachette et à Net Galley France

╭⋟────────────────────────╮

Titre  : Georges le monde & moi
Auteur(e) : Ilana Cantin
Maison d’édition : Hachette Roman
Parution : 05 septembre 2018
Nombre de pages : 320 pages
Prix :
Genre : Romance M/M, Jeunesse/YA
Résumé : Priam est un garçon tout ce qu’il y a de plus banal. Il ne brille dans aucun domaine, il a une petite bande de potes, il aimerait bien sortir avec Gabrielle mais reste coincé dans la friendzone, et il ne sait pas quoi faire après le bac. Bref, un garçon simple, avec une vie simple.
Sa petite vie tranquille se retrouve chamboulée lorsqu’un inconnu cogne à sa fenêtre un soir de septembre, à 23 heures. Avec son assurance radieuse et ses jeux de mots pourris, Georges vient s’immiscer dans le quotidien de Priam, et lui fait tout remettre en question.
Rien n’est simple, finalement. Dans la tête de Priam, c’est l’angoisse. Comment gérer ce qu’il ressent ? Comment se définir auprès des autres, quand on ne comprend même pas qui on est ?

╰────────────────────────⋞╯

mon-avis

« Une rencontre au hasard qui chamboule toute l’existence. »

Note : 13 / 20

Georges débarque dans la vie de Priam un soir… par sa fenêtre. Cet inconnu qu’il n’avait jamais vu vient pourtant d’entrer dans sa vie, comme un uppercut. Georges se cache d’une fille et Priam fini par croire aux belles paroles du jeune homme ce soir-là, plutôt que d’appeler la police.
Ils vont même jusqu’à garder contact après cette rencontre peu banale.
Priam se découvre un tout nouvel ami, Georges est incroyable, souriant, drôle, populaire et Gay. Pour Priam c’est le début d’une nouvelle aventure, où il va se questionner sur lui-même.

Georges, le monde et moi porte parfaitement son titre : en effet le roman parle du quotidien de Priam, un adolescent qui va nous faire découvrir son univers et surtout Georges. Georges est un garçon de son âge qu’il va rencontrer d’une manière assez loufoque. Cette rencontre va apporter tout un tas de questionnements dans la vie de Priam. Et Priam qui se pose toujours beaucoup de questions, sur tout, va avoir du mal à gérer la tornade Georges dans sa vie. Car malgré sa curiosité, l’adolescent a toujours été réservé, surtout envers son amie Gabrielle pour qui il a des sentiments, quand Georges débarque dans sa vie il commence à changer petit à petit, à s’ouvrir à lui-même. Georges est magnifique, il vit avec passion et n’a peur de rien (ou presque). Et Georges est Gay. Ce qui va bouleverser les sentiments de Priam pour son fabuleux nouvel ami. Tout son monde va changer autour de lui et il va avoir du mal à trouver sa place.

Il avait probablement tout pour réussir dans la vie pendant que j’étais juste un gars qui ne trouverait jamais son prénom sur les bracelets dans les marchés.

Georges, le monde et moi est un roman où le personnage principal évolue, il se découvre, gagne en maturité. J’ai trouvé le cheminement de Priam très réaliste, bien traité. Les sentiments de Priam pour Georges sont déstabilisants, il se pose des questions sur sa sexualité et sur la sexualité de ses amis.Comme beaucoup d’adolescents de 17 ans. Priam réalise que l’orientation sexuelle n’est pas forcément définie, que l’amour ce n’est pas que tomber amoureux d’une femme ou d’un homme, mais tomber amoureux d’une personne, d’un être humain. Ce qui m’a fait penser à Love, Simon.
Priam n’est pas un héros, c’est un garçon banal, qui tombe amoureux d’un autre garçon. Tout simplement.

Pas de stress…

Concernant l’écriture, je n’ai pas eu de coup de coeur. Le récit manque de fluidité, il y a quelques maladresses et il manque à mon sens certaines transitions. Aussi, le récit aurait pu être plus équilibré, pas exemples certains passages auraient pu être rallongés (surtout pour permettre de suivre un peu mieux les réactions des personnages).
Par contre, l’humour est très présent. Les jeux de mots de Georges sont irrésistibles! J’ai adoré les jeux de mots sur le prénom de Priam, en rapport avec la mythologie (la référence du prénom Priam provient du Roi de Troie au moment de a guerre de Troie).

Mon dernier point est la psychologie des personnages. Outre que l’homosexualité, le roman évoque d’autres sujets comme : l’amitié, la famille ou bien l’avenir/le choix d’orientation. Priam est un adolescent perdu et suivre son parcours a été touchant. Le roman évoque un trouble qu’on n’aborde pas assez, le trouble anxieux (je suis bien placée pour en parler). Alors j’ai aimé la manière dont est abordé le sujet, la manière dont Priam va y faire face.
Pour moi, le récit évoque simplicité des problèmes que tous les adolescents rencontrent à un moment ou à un autre. Je ne peux que le recommander aux adolescents.

On a pas toujours besoin de trouver une signification à tout. Parfois, si on aime, ça suffit.

~✧~

Les points positifs :
– Une histoire simple qui aborde des sujets d’actualité
– L’amitié entre Georges et Priam

Les points négatifs :
– Quelques maladresses narratives

BilanUn roman qui a su me convaincre. Je recommande la lecture de Georges, le monde et moi aux adolescents, pour les sujets abordés et pour son message de tolérance. C’est un roman positif dans la même veine que Love, Simon. Même si je n’ai pas été totalement transportée, j’ai passé un bon moment.

📕 Aspect général du livre (3/5)
📖 Univers/thématiques (3/5)
✍️ Écriture
(3/5)
👥 Intrigue/Personnages (4/5)

auteur

Illana Cantin est écrivaine.
« Maîtres – Le dernier quadru », son premier roman, est sorti en version numérique aux Éditions Arrow en 2016. Pendant ce temps, en parallèle de ses études d’anthropologie, elle publie ses textes sur Wattpad.
« Georges, le monde et moi » (2018) est son premier roman édité en format papier.

Sources : Babelio, Livraddict et Net Galley

Publicités

6 commentaires sur “Georges, le monde et moi par Illana Cantin (Ed. Hachette)

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s