Chroniques de livres·Fantasy·Romances

Red Queen, tome 01 de Victoria Aveyard (Ed. Le Livre de Poche Jeunesse)

Enfin j’ai saisi la leçon. N’importe qui peut trahir n’importe qui.

Bonjour et Bienvenue. Depuis que j’Ă©cris des avis littĂ©raires, je suis toujours partagĂ©e : Dois-je mettre des gants ou ĂȘtre franche ? Pour cette chronique, j’ai essayĂ© d’ĂȘtre gentille… et je me suis souvenue des sentiments pendant ma lecture… alors j’ai dĂ©cidĂ© d’ĂȘtre franche.
Vous savez sans doute que je dĂ©teste abandonner une lecture, encore plus quand un roman me faisait autant de l’oeil et ce depuis plusieurs mois (annĂ©es). Pourtant dans ce cas-ci, c’Ă©tait lui ou moi. Ma dĂ©ception est telle que j’ai envie de l’abandonner loin, loin dans ma bibliothĂšque. Et pourtant, tout Ă©tait si bien partie.

 Si vous aimer les chroniques longues et relevées, alors celle-ci est pour vous.

╭⋟────────────────────────╼

Couverture Red queen, tome 1

SĂ©rie : Red queen ‱ Tome : 01/??
Titre VF :
Grace and Fury
Auteur(e) : Victoria Aveyard
Maison d’édition : Editions Le Livre de Poche (Jeunesse)
Parution : 11 FĂ©vrier 2016
Nombre de pages : 444 pages
Prix :  7€90 (poche)
Genres : Fantasy, Jeunesse/Young Adult, Romance
RĂ©sumĂ© : Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang dĂ©cide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, douĂ©s de pouvoirs hors du commun, rĂšgnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair Ă  canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une sociĂ©tĂ© qui la traite comme une moins que rien. Quand elle rĂ©vĂšle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnĂ©s, sa vie change du tout au tout. EnfermĂ©e dans le palais royal d’Archeon et promise Ă  un prince argent, elle va devoir apprendre Ă  dĂ©jouer les intrigues de la cour, Ă  maĂźtriser un don qui la dĂ©passe, et Ă  reconnaĂźtre ses ennemis, pour faire valoir l’indĂ©pendance de son peuple.

╰────────────────────────⋞╯

mon-avis

« DĂ©ception, dĂ©ception et encore dĂ©ception. »

Note : 06 / 20

Mare Barrow a le sang rouge, comme n’importe lequel des ĂȘtres humains. Elle vit misĂ©rablement avec sa famille en survivant grĂące aux maigres gains d’argent, et Ă©galement des vols que la jeune fille commet. Mare s’interroge sur les Argents, ces ĂȘtres humains aux pouvoirs extraordinaires, si diffĂ©rents. Les sangs d’Argents ont le pouvoir, la richesse.
La menace des pouvoirs des Argents oblige les Rouges Ă  la soumission.
Jusqu’Ă  ce que Mare dĂ©couvre qu’elle est non seulement une rouge mais qu’elle possĂšde les mĂȘmes pouvoirs que les Argents. La jeune femme est une anomalie que les Argents vont dissimuler pour Ă©viter la rĂ©bellion.

Ils ont vĂ©cu si longtemps au sommet, protĂ©gĂ©s et isolĂ©s, qu’ils ont oubliĂ© que la chute Ă©tait possible. Leur force est devenue leur faiblesse.

J’ai commencĂ©e la lecture de Red Queen sur les chapeaux de roue, en lisant 1/3 du livre en quelques jours. Il faut dire que Red Queen n’est pas sans rappeler une autre saga : Hunger Games. Et j’ai totalement adorĂ© Hunger Games… L’histoire des castes riches/pauvres, la rĂ©volte, la jeune fille choisie pour reprĂ©senter la rĂ©bellion, etc. Oui mais voilĂ , le drame est arrivĂ©….

Loin de moi l’idĂ©e de dĂ©molir ce livre (vous sentez que cette chronique va mal finir), car j’imagine qu’il a reprĂ©sentĂ© une somme Ă©norme de travail, je suis admirative de l’univers de Red Queen (l’organisation politique, les familles,etc) et pourtant ce livre est un mĂ©lange de tout ce que je dĂ©teste : un univers gĂ©nial, une Ă©criture pas mauvaise, des personnages clichĂ©s, un manque cruel d’Ă©motion, et des scĂšnes tellement vues et revues qu’on fini par en avoir des envies de meurtres. L’ambiance du livre a changĂ© d’un coup, rĂ©vĂ©lant tous les dĂ©fauts du livre et impossible de me replonger dans ma lecture tant j’avais envie de tuer Mare.

Une héroïne insupportable.

Il m’a Ă©tĂ© impossible de ressentir de l’empathie envers notre hĂ©roĂŻne Mare tellement je l’ai trouvĂ© imbuvable. Mare est responsable de malheur de sa sƓur, elle prĂ©tend aimer sa famille alors qu’elle n’en a visiblement rien Ă  faire pendant une grande partie du livre (mais par acquit de conscience elle va essayer de se rĂ©parer). Mare est le personnage le plus Ă©goĂŻste que j’ai croisĂ© dans un roman; c’est simple : elle a un melon Ă  la place de la tĂȘte. D’accord, Mare est particuliĂšre, elle est une rouge avec des pouvoirs. Mais chĂšre auteure, Victoria Aveyard, pas besoin de le rĂ©pĂ©ter tout le temps, on sait que Mare est spĂ©ciale (c’est d’ailleurs l’intĂ©rĂȘt de l’histoire). Le pire est que Mare frĂŽle la stupiditĂ© Ă  plusieurs reprises comme par exemples quand elle se croĂźt Ă  l’abri parce qu’elle vit avec l’Ă©lite royale des Argents, qu’elle est fiancĂ©e Ă  un prince ou qu’elle est soi-disant intouchable Ă  cause de son pouvoir. Humble Mare? Non!

Cliché mon ami.

Je n’aime pas les clichĂ©s (sauf quand on joue avec, on les dĂ©tourne ou quand le roman est bien Ă©crit. Oui, parfois ça passe.). Concernant Red Queen, les personnages sont une succession de clichĂ©s vus, revus, etc.

  1. Mare a un destin extraordinaire alors qu’elle n’avait rien demandĂ© (ce qui LA base pour un roman). Jusque lĂ  tout va bien.
  2. Elle n’est pas belle mais les personnages masculins tombent tous pour elle. C’est un fantasme ça non ? Dans Red Queen, les triangles (qui n’en sont plus tellement les personnages masculins se bousculent au portillon) amoureux sont usĂ©s jusqu’Ă  la corde. En fait, il existe un genre pour qualifier ce genre de configuration (connu pour les mangas/animes ): le Harem. Il existe dĂ©jĂ  plĂ©thore d’histoires oĂč une hĂ©roĂŻne cruche est entourĂ©e d’une farandole de beaux mecs qui se battent pour elle.
  3. Mare ne sert Ă  rien : elle nous vante ses pouvoirs INCROYABLES, ses actions les plus inutiles, le fait que les garçons se battent pour elle (et ils sont nombreux je rappelle). Je vais vous rĂ©vĂ©ler une chose importante :  On s’en fout!HĂ©las! A titre personnel, je voulais voir ce qui se passe autour, en dehors de Mare et ses Bachelors. Car Ă  cĂŽtĂ© des jĂ©rĂ©miades et des « intenses » moments de romance, une partie de l’univers passe Ă  la trappe dans ce premier tome, alors qu’il aurait Ă©tĂ© crucial d’avoir des dĂ©tails. C’est simple : on ne sait rien! Comment les Argents sont apparus ? Comment ils ont rĂ©ussis Ă  se hisser Ă  la tĂȘte du royaume ? Quelle est l’organisation en dehors du Royaume de Norta? Pourquoi une Monarchie? Pourquoi les autres clans Argents ne se dĂ©cident pas Ă  s’entre-tuer pour la plus haute place? On le saura plus tard. Ou jamais.
    Quel importance aprĂšs tout Ă  tous ces dĂ©tails ? Ce n’est pas grave puisqu’on a du suspens, des trahisons qui pleuvent du ciel (D’ailleurs en quoi Kilorn a trahi Mare? Il a simplement fait le choix de se battre pour ses convictions au lieu d’obĂ©ir Ă  Mare. C’est un personnage qui a dĂ©cidĂ© d’agir plutĂŽt que d’ĂȘtre lĂąche.) et des relations amoureuses compliquĂ©es dans l’histoire. (IRONIE)

DĂ©solĂ©, ça ne fonctionne pas, pas sur moi, pas pour la personne exigeante que je suis, qui aimerait lire autre chose que les dĂ©chirements amoureux d’une fille imbue de sa personne qui s’afflige sur ses malheurs.

Les Bons points (Ou presque).

Le seul personnage digne d’intĂ©rĂȘt de l’histoire est Maven. Pour les personnes qui ont lu ce livre vous savez que /!\ Spoil /!\ (surligner le texte) Maven est le salopard de l’histoire. /!\ Spoil /!\ Et tant mieux! Maven est un personnage complexe, le seul qui ait une vrai personnalitĂ© d’ailleurs. Puisque Cal se rĂ©sume Ă  ĂȘtre le beau gosse de service, Kilorn le BF amoureux de l’hĂ©roĂŻne et cette pauvre Evangeline la grande mĂ©chante.
D’ailleurs, j’aime bien Evangeline : elle est carrĂ©ment Badass. A mes yeux c’est un personnage qui aurait pu ĂȘtre gĂ©nial, j’aurais carrĂ©ment switchĂ© Mare contre Evangeline, dĂ©veloppĂ© quelque chose avec elle. Quel gĂąchis!

Concernant Cal, il m’a beaucoup rappelĂ© un autre personnage : Zuko (de la sĂ©rie animĂ© Avatar, le dernier maĂźtre de l’air). Un jeune homme tĂ©nĂ©breux, qui manipule le feu et dont la fiancĂ©e est une super mĂ©chante. Pourtant, clairement on est loin d’arriver au niveau de Zuko. Je ne vais pas y aller par quatre chemins : Cal n’est pas une lumiĂšre (un comble pour un mec dont le pouvoir est le feu). C’est lui qui a quand mĂȘme la bonne idĂ©e d’embaucher Mare, alors qu’elle venait juste de le voler. Dans quel monde un patron vous embaucherait alors que vous venez de le voler ? Visiblement celui de Red Queen. De toute façon, la cohĂ©rence n’est pas de mise dans ce roman.

Comment Mare se voit … – Merci Zuko

Mais revenons un peu Ă  Maven, j’ai beaucoup aimĂ© le choix scĂ©naristique concernant ce personnage. Il apporte un peu d’action Ă  ce livre qui se transforme en un chewing gum mou dĂšs que Mare est fiancĂ©e. Le reste du livre est plat, il ne se passe pas grand chose, alors que Mare nous assomme avec ses problĂšmes. J’ai prĂ©fĂ©rĂ© arrĂȘter le massacre. Si quelqu’un aurait la gentillesse de me spoiler la fin un jour, je serais reconnaissante (surtout si Mare meure).

Je terminerais cette chronique par un rĂ©sumĂ© en une phrase : je dĂ©teste lire un livre complĂštement foirĂ© alors qu’il avait un si bon potentiel.

Les dieux nous gouvernent toujours. Ils sont simplement descendus des Ă©toiles. Et l’heure n’est plus Ă  la bienveillance.

~∎~

Les points positifs :
– Maven!

Les points négatifs :
–  Dois-je les Ă©numĂ©rer?

BilanMalgrĂ© un bon dĂ©but (1/3 du livre), le reste n’a Ă©tĂ© que dĂ©ception. Le livre est un mĂ©lange de stĂ©rĂ©otypes du genre et de scĂ©narisation bien trop peu subtil. Certains dĂ©tails importants passent Ă  la trappe au profit du triangle amoureux (qui n’en est plus un vu le nombre de candidats). Mare est un personnage imbuvable. Son Ă©go et jĂ©rĂ©miades m’ont fait abandonner le livre presque Ă  la fin.

📕 Aspect gĂ©nĂ©ral du livre (2/5)
📖 Univers/thĂ©matiques (1/5)
✍ Écriture
(2/5)
đŸ‘„ Intrigue/Personnages (1/5)

auteur

Victoria Aveyard est auteure de livres pour jeunes adultes et scénariste.

Elle est l’auteure de la sĂ©rie Red Queen. Elle a Ă©crit son premier roman un an aprĂšs avoir obtenu son diplĂŽme du programme d’Ă©criture de scĂ©nario de l’UniversitĂ© de Californie du Sud en 2012. Sa sĂ©rie a tout de suite connu un succĂšs international et est traduite dans plus de 30 langues.
Sony Pictures a fait équipe avec elle pour écrire le scénario Eternal.

Source des images :  Livraddict.

05/10

Publicités

8 commentaires sur “Red Queen, tome 01 de Victoria Aveyard (Ed. Le Livre de Poche Jeunesse)

  1. Mdrrr « elle a un melon Ă  la place de la tĂȘte » 😂 je n’ai pas une rĂ©elle envie de lire le tome 2 mais je me souviens que mĂȘme si la romance Ă©tait trĂšs bof et clichĂ© et l’hĂ©roĂŻne trĂšs agaçante, tu l’as moins aimĂ© que moi. J’espĂšre que ta lecture suivante sera juteuse !

    Aimé par 1 personne

    1. Ahahah ! Je me suis un peu lĂąchĂ©e en Ă©crivant cette chronique, ravie que ce passage t’ai plu mdr.
      Je comprends tout Ă  fait, on se rejoins totalement sur le fait que Mare est agaçante et la romance pas franchement passionnante. J’ai l’impression que cette saga est clairement surcotĂ©e. A moins que ça ne s’amĂ©liore avec le tome 02 ? Si un jour tu lis le tome 02, j’irais voir ce que tu en penses ;). Je prĂ©fĂšre m’arrĂȘter lĂ , j’ai vu/lu trop d’histoires du genre pour continuer.

      Et Merci :D! Bonne(s) lecture(s) Ă  toi aussi

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s