Chroniques de livres·Chroniques de Mangas·Manga·Shonen

L’atelier des sorciers, tome 01 de Kamome Shirahama (Ed. Pika)

La magie est un miracle qui colore le monde.

Bonjour (ou re-bonjour) cher(e)s lectrices et lecteurs, ravie de vous retrouver pour une chronique manga (ça faisait longtemps). Aujourd’hui je vais vous parler de l’atelier des sorciers : un manga qui a réveillé ma passion pour ce genre graphique.
Pour la petite anecdote, je lis des mangas depuis que j’ai 11/12 ans. Autrement dit j’ai passé plus de la moitié de ma vie (environ 14 ans) à lire des mangas jusqu’à frôler l’overdose avec certains genres. Autrement dit : je ne suis pas une novice et j’ai lu pas mal de mangas dans le genre. Pourtant L’atelier des sorciers possède ce petit truc en plus qui m’a émerveillé… mais quoi ? Je vous laisse le découvrir :

──────────〔♦〕──────────

Série : L’atelier des SorciersTome : 01/??
Titre VO : 
とんがり帽子のアトリエ (Tongari Bôshi no Atelier)
Auteur(e) : Kamome Shirahama
Maison d’édition : Pika
Parution : 07 mars 2018
Nombre de pages : 208 pages
Prix : 7,50 €
Genres : Seinen, Fantasy
Résumé : Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !
Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

──────────〔♦〕──────────

mon-avis

« Une magie Merveilleuse mais dangereuse. »


Note : 18 / 20

L’atelier des sorciers est le premier manga de Kamome Shirahama publié en France. Le manga raconte l’histoire de Coco, une petite fille qui est fascinée par la magie depuis son enfance. Elle s’exerce en secret à écrire des sorts, malheureusement elle ne possède pas de magie, puisque la magie est présente dès la naissance. Coco ne peut donc pas devenir une sorcière. Pourtant, Coco va commettre l’irréparable et son destin va basculer. Devenir une sorcière n’est finalement plus un rêve si lointain pour elle.

Kamome Shirahama dépoussière le mythe des sorciers en nous proposant ce premier tome de L’Atelier des Sorciers. L’univers n’est pas sans rappeler celui d’Harry Potter, bien que le manga se déroule dans un univers de Fantasy. Les humains et les sorciers sont deux catégories de personnes différentes. Certains possèdent de la magie et les autres non… Ou presque… Car le manga regorge de quelques petites surprises, dès le départ, que j’ai adoré. L’histoire se dévoile petit à petit, au fil des bulles, en nous révèle l’historique (rapidement) de la sorcellerie dans l’univers.

Rapidement, le lecteur découvre en Coco, une petite fille déterminée à poursuivre son rêve : devenir une sorcière. Même si son ambition va la conduire à faire la pire erreur et à le regretter amèrement. C’est une leçon que Coco apprend durement. Mais Coco est tenace, malgré sa dure adaptation dans le monde des sorciers, elle fait preuve de courage et n’abandonne pas. Elle fera tout pour réparer ses erreurs. J’ai adoré le personnage de Coco, sa candeur et son caractère.

Évidemment les personnages secondaires sont aussi fascinants. Particulièrement Kieffrey, le mystérieux mentor de Coco, un personnage à la fois sévère et très amusant. Et aussi Agathe, une camarade pas très sympathique de Coco, puisque Agathe se positionne comme rivale de Coco. D’autres personnages sont présentés dans ce premier tome et c’est le personnage sans nom (oui je l’appelle comme ça) avec un capuchon représentant un oeil qui m’a justement tapé dans l’oeil. Les mystères s’épaississent autour de lui dans ce premier tome et on a envie d’en découvrir plus sui ses intentions. Ce premier tome de L’atelier des sorciers possède un style graphique très abouti, très détaillé. Chaque planche est précise –je parlerais presque d’oeuvres d’arts- car le travail des détails est très poussé (c’est un travail énorme) et ces détails apportent de la magie, du merveilleux. L’illustration des éléments m’a beaucoup marquée. Certains détails me rappellent les illustrations, ornements présents dans certains contes illustrés. Je suis fan des ornements de la mangaka, qui me font également penser à l’art nouveau ou à des ornements ethniques.
Les dessins d’invocation sont également de petites pépites d’inspirations diverses : runes (oghams), pétroglyphes (dessins dans la pierre), symboles anciens revisités. En tant que fanatique de symbolisme, j’ai été charmée.

L’histoire de Coco nous happe dans un univers riche de sorcellerie, d’aventures et de mystères.Tous les éléments sont réunis pour donner envie de continuer la série : action, humour, drame, un style graphique enchanteur. La magie est vue comme un pouvoir que l’on peut utiliser au quotidien, un outil pour embellir la vie quotidienne, pour aider à réaliser des actes quotidien. Toutefois, la magie aussi belle qu’elle soit est synonyme de dangers. Et les dangers rendent ce manga très palpitant. Personnellement, j’ai acheté directement la suite à la fin du premier tome. Je conseille fortement la lecture de l’Atelier des sorciers.

– Si tu veux te rendre utile, demande-toi d’abord si tu veux utiliser la magie pour prouver ta valeur ou pour aider les gens ?

~*~

Les points positifs :
– Un univers riche
– Les dessins ♥
– Les personnages attachants

Les points négatifs :
– Aucun

BilanUn premier tome graphiquement sublime qui offre un univers vaste. L’histoire de Coco, une petite fille courageuse et un peu trop ambitieuse, donne envie d’en découvrir toujours plus sur les sorciers, sur le passé de Coco et des personnages. Ce premier tome est un mélange d’action et d’aventures, entrecoupé d’apprentissages sur la magie. A lire absolument.

📕 Aspect général du livre (5/5)
📖 Univers/thématiques (4/5)
✍️ Écriture/Histoire
(5/5)
👥 Intrigue/Personnages (4/5)

auteur

Kamome Shirahama, diplômée des Beaux-Arts de Tokyo, a déjà publié plusieurs mangas au Japon.
Également illustratrice free-lance, elle signe certaines couvertures et illustrations de comics de Marvel, DC Comics et Star Wars.
Elle est l’auteure du très prometteur manga « L’Atelier des Sorciers ».

Sources : Babelio, Livraddict.

Publicités

6 commentaires sur “L’atelier des sorciers, tome 01 de Kamome Shirahama (Ed. Pika)

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s