Chroniques de livres·Fantasy·Fiction·Romances·Young Adult / Jeune adulte

L’arrache-mots de Judith Bouilloc (Ed. Hachette Romans)

En croisant les univers, en inventant ce que les mots ne disent pas. Rêve les blancs entre les lignes, déploie tes propres histoires et tes propres visions.

Bonjour lectrices et lecteurs. Aujourd’hui nous allons parler lecture (pour changer) et d’amour de la lecture. Grâce à L’arrache-mots, le second roman de Judith Bouilloc qui sera publié le 22 mai.
Je ne vais le cacher, autant être franche : ce livre a été une de mes meilleures lectures  depuis … longtemps. En refermant le livre, j’avais envie de le relire. C’est une perle, une pépite, une sacrée lecture que je ne suis pas prête d’oublier. C’est un livre écrit pour les fans de livres : bibliophiles préparez-vous!

Merci à Hachette Romans et à Net Galley France pour l’accès à ce livre.

╭⋟────────────────────────╮

Titre : L’arrache-mots
Auteur : Judith Bouilloc
Maison d’édition : Hachette Romans
Parution VF : 22 mai 2019
Nombre de pages : 280 pages
Prix : 15€90
Résumé : La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie.
Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale !
Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

.╰────────────────────────⋞╯

mon-avis

« Fabuleux! »

Note : 19 / 20

Iliade est une arrache-mots : elle peut s’approprier les mots des livres qu’elle lit, les faire voler, créer des illusions. Son talent a fait d’elle la bibliothécaire la plus réputée de Pergame et bientôt d’Esmérie. Car on requiert sa présence au palais… pour se marier et y devenir conteuse. Mais Iliade ne connaît pas l’identité de son fiancé et encore moins les intentions de la famille royale.
Aidée par sa grand-mère et sa grande soeur, Illiade va devoir débusquer son fiancé.

Elle est rousse, elle est sauvage et sa passion pour les livres n’a pas de limite, j’ai nommée Mademoiselle Iliade Livrani. Oui Oui grosse référence à Homère. Et ce n’est pas la seule référence que contient ce livre, en fait il regorge de références littéraires (Racine, Shakespeare, Baudelaire, etc…) et de jeux de mots. La passionnée Iliade, qui vit le nez dans ses livres à longueur de journée (comment ne pas se reconnaître dans ce personnage?).

Tu serais condamnée à vivre à jamais dans tes mondes intérieurs et tu ne verrais plus rien de la beauté du réel.

L’Arrache-mots est une lecture que je ne m’attendais pas à autant aimer. J’ai planée durant toute cette lecture. L’écriture de Judith Bouilloc est imaginative, poétique, elle m’a embarquée dans cet univers fantaisiste et magique. J’ai été subjuguée par la richesse de cet univers, par sa construction. Les références nombreuses ne sont pas là pour remplir les pages, mais pour donner corps au don exceptionnel d’Iliade. Iliade, qui est pour moi le personnage principal idéal, une jeune femme pleine de talent et de fougue. Elle est courageuse, drôle et franche (un peu trop). Je me suis immédiatement attachée à Iliade, à sa famille et à son aventure au palais.

Le moins que l’on puisse dire est que les personnages ne sont pas là pour faire de la figuration, chacun à un rôle, une personnalité et (bon sang) l’auteure envoie du lourd. Notamment la grand-mère d’Iliade, son chaperon, qui m’a fait mourir de rire à chacune de ses apparitions. Mamie Cassandra a le don de cracher le feu et ses répliques sont mémorables.
Je me suis beaucoup attaché à la soeur d’Illiade, Virginia, une jeune femme féministe qui rêve de devenir la première femme avocate. Elle est également une excellente journaliste; une fouineuse aux répliques cinglantes. Il y a aussi le doux Florent, une main verte (au sens propre comme au figuré) qui cultive les plantes et magnifie les jardins de Babel. Et le dernier, mais pas des moindres, le fiancé d’Illiade /!\ Spoil/!\ Adil Tarlyn/!\ Spoil/!\ dont je suis tombée moi aussi sous le charme. Et pourtant, ce n’était pas gagné car il n’est pas très engageant. Pas du tout même. Froid, distant, son comportement refroidit Iliade. Le fiancé d’Illiade est un mélange de La Bête, de Geoffrey de Perac et de Mr Darcy.
La rencontre d’Iliade et son futur époux m’a d’ailleurs rappelé la rencontre d’Angélique et Geoffrey dans Angélique Marquise des Anges. Un grand moment épique pour les deux personnages. Car cette romance accumule les situations imprévisibles, gênantes et loufoques. J’ai ri tout le long du roman en suivant les tribulations de notre pauvre Iliade à le recherche de son fiancé, puis de ses déconvenues.

C’est finalement l’intrigue principale qui m’a vraiment convaincue. L’auteure a réussie brillamment à tisser une belle toile d’araignée pour arriver au final qui m’a donné des frissons. Bravo! Et ce roman est d’autant meilleur, car son vocabulaire a été suffisamment adapté pour convenir à un public jeunesse. Alors, on succombe à ce fabuleux romans ? Oui, oui et encore oui.

A la fin, c’est toujours plus ou moins la même histoire. Un beau ténébreux – au choix : bête victime d’un sortilège, vampire séduisant, ange déchu, guerrier torturé, aristocrate taciturne – tombe amoureux d’une femme intelligente et belle (sans le savoir). L’âme très pure de l’ingénue apaise les tourments du monstre au cœur tendre. Elle semblait si fragile, elle est si forte en fait. Il semblait si fort, Il est pourtant si fragile. Et voilà, l’affaire est dans le sac.

~∴~

Les points positifs :
– Des personnages qui se démarquent
– Un univers magique et surprenant
– Une romance drôle
– Une ode à la lecture et aux lecteurs

Les points négatifs :
– Quelques similitudes avec d’autres livres du genre.

BilanJe n’ai clairement pas vu let temps passer en compagnie d’Iliade et de ses talents d’arrache-mots. L’intrigue m’a happée dans ses rouages, entre moments loufoques et d’autres plus intimes, plus touchants. La romance n’est pas trop omniprésente, contrairement à l’amour des livres et de la littérature. C’est un très bel ouvrage, que je conseille totalement, éperdument : en résumé à ne pas manquer.

📕 Aspect général du livre (5/5)
📖 Univers/thématiques (5/5)
✍️ Écriture
(4/5)
👥 Intrigue/Personnages (5/5)

auteur

Judith Bouilloc est, comme son héroïne, une dévoreuse de livres en tout genre. Elle a exercé différents métiers et notamment celui de bibliothécaire : à la bibliothèque de  Sciences Po Aix-en-Provence, dont elle est diplômée, et à celle du centre franco-omanais de Mascate. Aujourd’hui elle vit à Bitche, petite ville nichée au cœur de la forêt des Vosges du Nord, où elle se consacre à l’écriture.

 

Publicités

Un commentaire sur “L’arrache-mots de Judith Bouilloc (Ed. Hachette Romans)

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s