Perfect world, tome 01 de Rie Aruga (Ed. Akata)

Si tu n’étais pas là, ce monde serait imparfait…

Bonjour et bienvenue. Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une nouvelle chronique, il s’agit de Perfect World de Rie Aruga. Ce manga a piqué ma curiosité car il parle du handicap du personnage masculin principal. On peut aisément classer ce manga dans les Josei, un manga plus adulte qu’un shojo, qui est destiné aux jeunes femmes et au femmes. Les thématiques, histoires sont plus matures. Dans Perfect World, la romance s’articule autour de cette thématique du handicap.

──────────〔♥〕──────────

Série : Perfect WorldTome : 01/?? (série en cours)
Titre VO : 
//
Auteur(e) : Rie Aruga
Maison d’édition : Akata
Parution : 13 Octobre 2016
Nombre de pages : 167 pages
Prix : 6,95 €
Genres : Drame, Romance, Josei
Résumé : Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent.

──────────〔♥〕──────────

mon-avis

« Et si ? « 

Note : 15 / 20

Et si vous tombiez amoureux de la mauvaise personne? Et si même temps celle-ci est « la bonne personne » ? Et si la personne dont vous tombez amoureux(se) présente un handicap ? Comment vivre avec ce handicap dans une relation amoureuse? Tellement de questions que soulève Perfect World dès ce premier tome. Le ton est rapidement donné dans ce manga : on oscille entre humour, romance et drame. A chaque instant Rie Aruga rappelle la condition d’Ayukawa pour montrer qu’il ne s’agit pas d’une romance classique entre un jeune homme et une jeune fille classiques. La maturité de l’histoire est vite mise en avant, en nous expliquant avec franchise ce que peux représenter le handicap d’Ayukawa au quotidien. Le jeune homme est en fauteuil roulant et souffre de graves séquelles de l’accident qui a fait basculer sa vie. Sa santé n’est pas stable, son corps est meurtri, son coeur semble fermé. Par contre, sa passion pour son travail l’anime d’une féroce envie de vivre et de se battre pour l’égalité.

Perfect World est une romance atypique, qui reprend tous les codes du genre (premiers émois, jalousie, etc) mais en donnant un ton plus dramatique. C’est un manga « Tranches de vie » où nous découvrons des scènes du quotidien dans lequel est confronté notre couple principal. Un quotidien loin d’être facile. Une certaine amertume se fait sentir chez Ayukawa concernant son handicap et la vision des gens qu’ont de lui. Kawana est elle plus naïve d’une certaine manière. Ses questionnements sur Ayukawa sont très réalistes. Que feriez-vous si vous étiez confronté à la même situation ?
J’ai beaucoup apprécié le traitement de la thématique principale (le handicap) dans ce manga, ainsi que les thématiques qui s’articule autour (les relations humaines, le travail, etc), ce manga arrive à viser juste dans son ton. Aussi je suis passé par tout un tas d’émotions durant ma lecture.

Malheureusement, mise à part le sujet du handicap très bien traité, j’ai trouvé le manga trop classique. Les dessins sont pour moi trop simple pour un Josei moderne. Les couleurs choisies pour la couverture sont assez douces, pastels, personnellement j’aurais aimé plus de peps. Ayukawa a de la personnalité, du charisme et je ne le retrouve pas dans les dessins et dans la couverture. En plus certains dessins étaient assez passables dans certains passages. Tout est trop « propre » : nous sommes clairement face à une romance basique en dehors du handicap d’Ayukawa, avec une héroïne qui manque clairement de personnalité. Je m’attendais à mieux personnellement. Après, j’avoue être exigeante avec les Shojo et Josei. Pourtant, ces mauvais points ne m’ont pas fait regretter ma lecture.

Au final, c’est une lecture que je vous conseille évidemment, pour son histoire d’amour qui s’annonce belle et déchirante, pour la maturité de l’histoire, pour ses questionnements sur le handicap, sur l’amour. Bref, n’hésitez pas à le lire.

Mon premier amour est à présent handicapé. Malgré tout, mes sentiments, eux, n’ont pas changé. Impossible de les contenir plus longtemps. Je l’aime, c’est tout.

~*~

Les points positifs :
– Une jolie romance
– Des personnages attachants
– Le sujet du handicap
– Le ton mature de l’histoire

Les points négatifs :
– Les dessins
– Des personnages trop classiques

BilanJ’ai bien aimé ce premier tome qui aborde le handicap avec justesse, sans filtres. Le sujet ne tombe pas dans le pathos. Ce manga arrive à nous questionner sur notre rapport au handicap, sur les personnes différentes. Par contre j’ai trouvé le style graphique de Rie Aruga trop classique, tout comme les personnages et la romance. Néanmoins j’ai été convaincue par la maturité de l’histoire.

📕 Aspect général du livre (3/5)
📖 Univers/thématiques (4/5)
✍️ Écriture/Histoire
(4/5)
👥 Intrigue/Personnages (4/5)

auteur

Elle débute sa carrière de mangaka en 2011, en remportant la médaille d’or du sixième prix « Kiss IN ». Après 3 histoires courtes, elle lance sa première série : « Oort no kumo kara ». Après quelques chapitres de ce manga se déroulant dans le milieu de l’astronomie, elle débute « Perfect World ». Débutée en 2014 dans le magazine « Kiss » de Kôdansha, cette série compte pour l’instant six volumes, et abordera la thématique délicate du handicap par le biais de personnages adultes. Sa seconde série longue rencontre un vif succès depuis, si bien que la première est mise en pause.

Sources : Babelio, Livraddict.

Laisser un commentaire ✍

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s