The Paper Magician, tome 02 : The Glass Magician de Charlie N. Holmberg (Ed. Amazon Crossing)

The Glass Magician est le second tome de la trilogie The Paper Magician de Charlie N. Holmberg. AprĂšs la lecture du premier tome, j’avais trĂšs envie de dĂ©couvrir la suite des aventures de notre apprentie Plieuse et de son sĂ©duisant maĂźtre. Lorsque j’ai vu qu’il Ă©tait disponible sur le site Net Galley j’ai sautĂ©e sur l’occasion et autant dire que je n’ai pas Ă©tĂ© déçue.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

Je remercie chaleureusement Net Galley et les Amazon Crossing  pour cet envoi.

SĂ©rie : The Paper Magician
Tomes : 02/03
Titre : The Glass Magician
Auteur : Charlie N. Holmberg
Maison d’édition : Amazon Crossing (Amazon Publishing)
Traduction : Sylvie Cohen
Parution VF : 30 mai 2017
Nombre de pages : 228 pages
Prix :
RĂ©sumĂ© : Trois mois aprĂšs avoir rendu son cƓur au magicien Emery Thanes, Ceony Twill est bien partie pour devenir Plieur. Malheureusement, toutes ses pensĂ©es ne sont pas uniquement tournĂ©es vers la magie du papier : bien qu’on lui ait prĂ©dit une histoire d’amour, Ceony n’a toujours pas rĂ©ussi Ă  dĂ©passer la barriĂšre Ă©tudiant-professeur qui la sĂ©pare d’Emery, en dĂ©pit de leur intimitĂ© grandissante.
Lorsqu’un magicien revanchard est persuadĂ© que Ceony possĂšde un secret, il fait le vƓu de le dĂ©couvrir
 mĂȘme si cela doit compromettre l’essence mĂȘme de leur magie. Ceony comprend qu’elle devra trouver les vraies limites de ses pouvoirs quand ceux qu’elle aime le plus se retrouvent victimes d’une sĂ©rie d’attaques dirigĂ©es contre elle
 tout en faisant en sorte que son savoir ne tombe pas entre de mauvaises mains.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

mon-avis

« Un second tome intense »

➜ Note : 16/20

Lire la suite

Le sang des Dieux et des Rois, tome 01 de Eleanor Herman (Ed. Robert Laffont ‱ Collection R)

Je ne rĂ©siste jamais Ă  une belle couverture de livre et autant dire que la collection R de Robert Laffont regorge de livres aux couvertures sublimes. Le sang des Dieux et Rois a attisĂ© ma curiositĂ© immĂ©diatement, le rĂ©sumĂ© n’a fait qu’accroĂźtre mon envie de le lire et j’ai finalement craquĂ© en voyant que le premier tome Ă©tait disponible sur le site Net Galley.

*Je m’excuse par avance pour cette chronique un peu longue, comme vous pourrez le constater j’ai prĂ©fĂ©rĂ© argumenter un maximum pour arriver Ă  donner mon ressentie*.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

Je remercie  Net Galley et les éditions Robert Laffont pour cet envoi.

SĂ©rie : Le sang des Dieux et des Rois
Tomes :
01/03
Titre :
Le sang des Dieux et des Rois
Titre VO : Legacy of Kings : Blood of Gods and Royals
Auteur : Eleanor Herman
Maison d’édition : Hachette
Traduction : Madeleine Nasalik
Parution VF : 21 avril 2016
Nombre de pages : 454 pages
Prix : 17.90 € (papier)
RĂ©sumĂ© : Imaginez une Ă©poque ou les dieux s’amusent des souffrances des hommes.
Ou des forces maléfiques se déchaßnent aux confins du monde connu.
Ou des cendres des villes naissent des empires.
Alexandre, héritier du trÎne de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attiré par une nouvelle venue.
Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrÚte : tuer la reine.
Jacob est prĂȘt Ă  tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina. MĂȘme s’il doit pour cela se mesurer Ă  HĂ©phestion, tueur sous la protection d’Alexandre.
Enfin, par-delĂ  les mers, Zofia, princesse persane fiancĂ©e Ă  Alexandre malgrĂ© elle, part en quĂȘte des lĂ©gendaires et mortels DĂ©voreurs d’Âmes, seuls capables d’inflĂ©chir son destin.

˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙ ˙

mon-avis

« Un soap opĂ©ra antique »

➜ Note : 11/20 Lire la suite

Fragiles de Sarah Morant (Ed. Hachette)

Il y a quelques temps j’ai lu Timide de Sarah Morant, un premier roman d’une trĂšs jeune auteure. Je suis trĂšs heureuse d’avoir eu l’opportunitĂ© de le lire grĂące Ă  Net Galley et les Ă©ditions Hachette, alors lorsque j’ai vu que Fragiles Ă©tait Ă  disposition sur le site j’ai dĂ©cidĂ© de retenter l’expĂ©rience.

Je remercie les éditions Hachette ainsi que Net Galley France pour leur confiance.

Titre : Fragiles
Auteur : Sarah Morant
Maison d’édition : Hachette
Parution : 9 novembre 2016
Nombre de pages : 456 pages
Prix : 17.90 € (brochĂ©)
RĂ©sumĂ© : Gabriel a toujours Ă©tĂ© le bad boy du lycĂ©e : celui qui frappe avant de parler,qui fait craquer toutes les filles mais ne s’attache jamais. Brittany incarne la peste par excellence, Ă  la rĂ©partie vicieuse, et au joli minois qui ne laisse aucun garçon indiffĂ©rent. Pourtant, derriĂšre leurs apparences montĂ©es de toutes piĂšces, tous deux cachent de profondes blessures qui les Ă©loignent des autres. Dans cette course pour cacher leurs cicatrices, Gabriel et Brittany se cherchent mutuellement? Se trouveront-ils ?

mon-avis

⭐⭐⭐

« Une Ă©criture toujours addictive, mais un bilan toujours en demi-teinte »

11/20 Lire la suite

Timide de Sarah Morant (Ed. Hachette)

timide-sarah-morantTimide de Sarah Morant est une lecture qui me tentait Ă©normĂ©ment, Ă©tant plutĂŽt timide moi-mĂȘme je voulais dĂ©couvrir comment le sujet allait ĂȘtre traitĂ© dans ce roman. Je suis trĂšs heureuse d’avoir eu l’opportunitĂ© de le lire grĂące Ă  Net Galley et les Ă©ditions Hachette.

timide-sarah-morantTitre : Timide
Auteur : Sarah Morant
Maison d’édition : Hachette
Parution : 9 novembre 2016
Nombre de pages : 456 pages
Prix : 9.99 € (brochĂ©)
RĂ©sumĂ© : DiscrĂšte parce que c’est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutĂŽt que de l’affronter en face.
RĂ©servĂ©e parce qu’elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c’Ă©tait passĂ©.
AimĂ©e parce qu’il va entrer dans sa vie, et tout bouleversĂ© tel un jeu de quille…
Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu’une personne prenne la peine de le dĂ©couvrir.

mon-avis

⭐⭐⭐

« Timide a Ă©tĂ© un plaisir coupable »

10/20 Lire la suite

The Clan MacDougall Series, tome 01 : La fille de Laiden de Suzan Tisdale (Ed. Amazon Crossing)

fdl1

Je vous retrouve aujourd’hui pour la chronique d’un roman que j’ai dĂ©couvert sur le site Net Galley : la Fille de Laiden. En tant qu’admiratrice des highlanders et des paysages Ă©cossais je tenais particuliĂšrement Ă  dĂ©couvrir cet ouvrage. Je remercie Amazon Crossing et Net Galley pour cette lecture.

couv69872399Titre : La fille de Laiden ∎ Titre original :Laiden’s Daughter
Série : The Clan MacDougall ∎ Tome : 01
Auteur : Suzan Tisdale ∎ Maison d’édition : Amazon Crossing
Parution : 2016 (2011 VO) ∎ Nombre de pages : 464 pages
Prix : 9.99 € (brochĂ©)
RĂ©sumĂ© : Angleterre, 1343 Orpheline de mĂšre, Aishlinn est Ă©levĂ©e par son pĂšre et ses frĂšres, des ĂȘtres durs et cruels. Sa vie change Ă  jamais la nuit oĂč, confrontĂ©e Ă  la terrible violence d’un homme, elle croit commettre l’irrĂ©parable et se voit contrainte de fuir son pays. Seule, Ă  cheval, elle prend la route de l’Écosse. Son destin prend de nouveau une tournure inattendue lorsque, Ă  bout de force, elle est secourue par une bande de guerriers Highlanders, menĂ©e par le redoutable Duncan McEwan. Mais elle dĂ©couvre bientĂŽt que si ce dernier est un fĂ©roce guerrier, il n’en est pas moins un homme bon et respectueux qui fait le vƓu de la protĂ©ger. EntourĂ©e des Highlanders, Aishlinn reprend goĂ»t Ă  la vie et dĂ©couvre peu Ă  peu que, loin d’ĂȘtre ordinaire et insignifiante comme elle le croyait, elle possĂšde une force et un charme qui sĂ©duisent les hommes. Parviendra-t-elle Ă  Ă©chapper aux Anglais lancĂ©s Ă  sa poursuite ? Doit-elle rĂ©sister Ă  l’attirance irrĂ©pressible qui la pousse vers Duncan ? Au milieu des paysages sauvages des Highlands, Aishlinn, la fille de Laiden, va devoir faire face Ă  son destin.

 

mon-avis

⭐

« Une lecture sympathique mais pas inoubliable »

10/20

Si vous recherchez un roman qui mĂȘle romance et aventure, oĂč des jeunes femmes en dĂ©tresse se font sauver par de beaux guerriers en Kilt, il se pourrait que La Fille de Laiden soit fait pour vous. Malheureusement, personnellement  je m’attendais Ă  autre chose.

La Fille de Laiden est ce qu’on pourrait appeler un livre dĂ©tente ou une lecture divertissante. L’histoire d’Aishlinn, une jeune demoiselle de 19 ans qui fuit pour sauver sa vie, m’a captivĂ©e dĂšs le premier chapitre. Aishlinn est ce que l’on pourrait appeler une jeune femme en dĂ©tresse. Tous les Ă©lĂ©ments que nous dĂ©voile Suzan Tisdale sur le personnage d’Aishlinn aident Ă  s’attacher Ă  elle. La vie de la jeune femme est Ă©videmment digne d’un bon roman d’aventure. La mĂšre d’Aishlinn, Laiden, une Highlander est dĂ©cĂ©dĂ©e alors qu’elle Ă©tait trĂšs jeune. S’en suit alors une vie dictĂ©e par les hommes autour d’elle :  Ă©levĂ©e par un pĂšre qui ne l’aimait pas, abandonnĂ©e et maltraitĂ©e ses frĂšres, rĂ©duite Ă  servir dans la demeure d’un comte. Comte qui Ă©videmment est un homme abjecte qui tente de profiter de la jeune fille. Alors Aishlinn commet une erreur et doit faire face Ă  son destin : fuir ou mourir.
Autant dire que nous prenons trĂšs rapidement pitiĂ© car le destin semble s’acharner sur elle. Aishlinn a  Ă©tĂ© vendue par sa propre famille, maltraitĂ©e par les hommes de son entourage, puis battue par un monstre ; la violence semble faire partie quotidien. La jeune femme a donc perdue toute confiance en elle et en l’espoir de se sortir de son quotidien. Pourtant Aishlinn est un personnage assez surprenant, car derriĂšre sa faiblesse apparente elle est capable de montrer une force de volontĂ© admirable.  Et c’est cette force qui va la sauver et l’amener sur la terre de ses origines.
De l’Angleterre, l’histoire de La fille de Laiden va nous conduire au cƓur de l’Écosse. Et c’est durant sa fuite dans les Highlands (l’Écosse), Aishlinn va faire une rencontre dĂ©terminante pour son avenir : des Highlanders. Des guerriers forts, aux grands cƓurs qui vont se porter volontaire pour aider la jeune femme. Ces hommes forts et protecteurs vont adopter la cause d’Aishlinn et s’attacher Ă  elle, surtout un en particulier, le valeureux Duncan. Car rappelons-le, le roman mĂȘle aventures et romance au cƓur des Highlands.

Suzan Tisdale nous offre une belle histoire, une romance historique fictive se dĂ©roulant au XIVĂšme siĂšcle. L’Ă©criture est fluide, agrĂ©able,  j’ai Ă©tĂ© sincĂšrement ravie de dĂ©couvrir les paysages Ă©cossais Ă  travers la plume de Suzan Tisdale. Aussi, j’ai trouvĂ© que l’intrigue Ă©tait plutĂŽt bien composĂ©e, au dĂ©but j’ai aimĂ© alterner entre action et moments plus calmes oĂč le lecteur se pose des questions et oĂč plusieurs Ă©lĂ©ments dĂ©voilant la rĂ©vĂ©lation finale sont prĂ©sents. Alors oĂč est le problĂšme? SincĂšrement, je me suis ennuyĂ©e.
boredLa premiĂšre partie Ă©tait trĂšs intĂ©ressante Ă  suivre. La fuite d’Aishlinn, l’action, le suspens et la peur de la jeune femme constituent un cocktail idĂ©al  pour nous accrocher. Aishlinn est attachante, maladroite et son parcours est assez incroyable. J’ai espĂ©rĂ© que cette force qu’avait rĂ©ussie a acquĂ©rir Aishlinn soit au rendez-vous dans la seconde partie. Ce fut un drame. Car dĂšs que l’histoire s’est concentrĂ©e sur la romance, Aishlinn a fondue comme de la guimauve. J’avais apprĂ©ciĂ© son cĂŽtĂ© fragile et peu sur d’elle dans la premiĂšre partie, au fil des pages j’avais envie de lui en coller une, car Aishlinn ne fait que ça « douter ». Je ne suis pas jolie, je ne suis pas assez bien, comment peut-il s’intĂ©resser Ă  moi, etc… en veux-tu. Et sur plus de 200 pages c’est long. Évidemment, pour surenchĂ©rir j’ai trouvĂ© la rĂ©vĂ©lation finale trop prĂ©visible.

Cette seconde partie m’a fait redescendre de mon nuage car j’avais espoir que l’aventure prime sur la romance, ce qui Ă©videmment n’est pas arrivĂ©. La romance entre Aishlinn et Duncan nous fait tourner en rond tout le long de la seconde partie, juste pour le plaisir de confirmer sans cesse leurs doutes.
Encore une chose que je dĂ©teste : les stĂ©rĂ©otypes. Et La fille de Laiden en compte beaucoup (trop). Les clichĂ©s accumulĂ©s tout au long du roman m’ont fait grincer des dents plus d’une fois. La description des highlanders : ils se baladent en Kilt, torses nus, ils ont des cuisses et des bras aussi gros que des troncs d’arbres (sĂ©rieux?) par exemple. Ce n’est pas la premiĂšre fois que je tombe sur ce genre de description et sincĂšrement je n’en peux plus.  Pour en rajouter un peu Ă  la liste, mĂȘme si j’ai aimĂ© le style d’Ă©criture, le vocabulaire employĂ© m’a paru trop familier (moderne) Ă  certains moments. Pour un roman qui est censĂ© se passer en 1343, ça ne passe pas.  De plus, le terme « jeune fille » revient trop souvent, tellement que ça en devient gĂȘnant.

Ce livre est mon premier roman de cette auteure et je constate que Suzan Tisdale ne s’est pas arrĂȘtĂ©e Ă  cette aventure. En un sans, j’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© les personnages secondaires et je serais assez curieuse de dĂ©couvrir les tomes suivants, nĂ©anmoins si les suites se prĂ©sentent de la mĂȘme maniĂšre je ne suis pas certaine de vouloir en lire plus. Je pense que ce genre de livre n’est pas vraiment fait pour moi, mĂȘme pour une « lecturedĂ©tente ».

BilanJe n’ai pas Ă©tĂ© emportĂ©e par ce premier tome. Si la premiĂšre partie me paraissait prometteuse, la seconde partie plus axĂ©e sur la romance m’a ennuyĂ©e.

 

citations1

Dans les contes de fĂ©es de Moirra, les Highlanders Ă©taient non seulement immenses, mais Ă©galement dĂ©crits comme velus et dotĂ©s d’allures bestiales. Si Aishlinn s’accordait pour dire qu’ils Ă©taient tous trĂšs grands et charpentĂ©s, elle ne leur trouvait pas nĂ©cessairement des allures de bĂȘtes. Moirra l’avait aussi prĂ©venue que les Highlanders aimaient leurs boissons corsĂ©es et leurs femmes disponibles.

auteur

Suzan Tisdale est auteure de romance.

En dĂ©cembre 2011, elle publie sur Amazon « La fille de Laiden » (Laiden’s Daughter, The Clan MacDougall Series – Book One). DĂšs fĂ©vrier 2012, le roman est n°2 du top des ventes et l’aventure commence. En octobre 2012, Suzan quitte son travail pour se consacrer Ă  son mĂ©tier d’écrivain. Elle a publiĂ© plus de 15 ouvrages Ă  ce jour.

Babelio // Livraddict

Acheter ce livre : Amazon

511f4bhjl3l
Couverture VO

Source des images :  Giphy, Livraddict et Amazon

romances-historiques